GPS, avertisseurs de radars et outils d'aides à la conduite : 10 trucs à savoir

le
0
Depuis le 5 janvier, il est interdit aux boitiers et aux applications GPS de localiser les radars. Comment s'adapter? Comment utiliser les nouveaux «outils d'aide à la conduite»? Les réponses du Figaro .

Finis, les bip-bip à l'approche d'un radar: la loi interdit désormais ces alertes sur les équipements GPS. Suivez le guide pour y voir plus clair.

- Que dit la nouvelle législation?

Le décret 2012-3 du 3 janvier 2012, lié à la sécurité routière, interdit «la détention, le transport et l'usage des avertisseurs de radars». Cette mesure est entrée en application le 5 janvier. Il est donc aujourd'hui interdit d'utiliser un boîtier qui signale l'emplacement des contrôles de vitesse (rebaptisé désormais «outil d'aide à la conduite») comme les produits Coyote, Wikango ou Inforad, mais aussi la fonction d'avertissement de radars des boîtiers GPS (y compris s'ils sont intégrés au véhicule) ainsi que des applications de navigation pour smartphone. Près de 20 millions d'automobilistes seraient concernés.

- Qu'est-ce que je risque si mon équipement n'est pas conforme?

Si votre GPS ou votre smartphone dispose toujours de l'option de signalement des radars et que vous contin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant