GPL, la preuve par les chiffres

le
1
Malgré la suppression d'un avantage fiscal de 2 000 ? l'an dernier, ce carburant reste toujours intéressant.

À 0,86¤ le litre, le GPL s'affiche à Paris à moitié prix de l'essence. Pourtant, malgré ce tarif alléchant, les ventes de voitures roulant avec ce mélange de gaz butane et propane ont chuté de 84% en 2011 (11.874 immatriculations contre 75.568 en 2010). La suppression d'un avantage fiscal de 2000 ¤ début 2011 en est la raison. «La perte de ce bonus a immédiatement détourné du GPL les automobilistes, toujours friands des petits cadeaux de Bercy», constate, fataliste, Joël Pédessac, le directeur général du Comité français du butane et du propane (CFBP). Détail intéressant, ces 2000 ¤ correspondaient exactement au prix de l'équipement GPL.

Et pourtant, malgré une surconsommation de l'ordre de 20% par rapport à l'essence, rouler au GPL assure à la pompe un gain de plus de 40% face au SP 95 et encore de près de 10% comparé au diesel. Et, à l'achat, un modèle à essence, même adapté au gaz, sera toujours moins cher qu'un véhicule à huile

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M304333 le mardi 28 fév 2012 à 11:12

    Ne pas oublier le cout de l'obligation de changement de la bonbommme de gaz...