GPGA 2014 : La gestion française en position de village gaulois

le
0

(NEWSManagers.com) - Avec pour objectif de récompenser le talent des gérants dans leur capacité à dégager de l'alpha, la XVème édition des Grands Prix de la Gestion d'Actifs de l'Agefi, dont la remise des récompenses s'est tenue la semaine dernière, a mis en relief les difficultés de la gestion française à faire jeu égal avec nombre de ses homologues étrangères. Sur les quinze prix correspondants à quinze catégories distinctes - dix " actions" , trois " obligataires" et deux " diversifiés" - quatre gestions " made in France" ont été primées. Les autres ont été trustées par les anglo-saxons (First State, Schroders, Invesco, JP Morgan, Legg Mason, M&G ou Threadneedle...). Rien de très surprenant dès lors que les catégories portent sur les marchés émergents, l'Asie, le Japon ou les USA, des zones qui constituent de véritables " chasses gardées" américaines ou britanniques. En revanche, à l'occasion de cette quinzième édition des GPGA, la gestion venu d'outre-Atlantique a aussi gagné en Europe (BlackRock).

Des Français se sont néanmoins distingués, mais dans leur pré-carré : Moneta AM est la seule société de gestion hexagonale à être lauréat dans une catégorie " actions" - les actions françaises en l'occurrence. Quant aux trois autres, ils se sont illustrés dans les catégories obligataires (Scheilcher Prince Gestion ; Keren Finance) ou diversifiés (SPII Patrimoine). Il s'agit dans ce dernier cas de la catégorie investie sur la zone euro, le fonds primé dans la même classe d'actifs mais élargie à l'international étant géré par l'allemand Allianz GI.

Enfin, une observation du podium dans chaque catégorie retenue ne change pas réellement la donne. Dans la catégorie Actions France, et dans celles " Diversifiés euro" et " Obligations européennes" , les sociétés de gestion françaises tiennent leur position avec la présence de maisons comme DNCA, AXA ou encore Amundi. Mais les marchés émergents , les marchés asiatiques, le Japon, etc, restent l'apanage des sociétés de gestion étrangères. Quelques exceptions cependant : Comgest dans la catégorie Actions Europe, Axa - via la société de gestion Rosenberg il est vrai - dans l'ensemble Actions Asie Hors Japon et Sycomore AM dans la catégorie Actions éthiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant