GPA : un couple de Français bloqué au Mexique va pouvoir rentrer

le
0
GPA : un couple de Français bloqué au Mexique va pouvoir rentrer
GPA : un couple de Français bloqué au Mexique va pouvoir rentrer

Le couple de Français bloqué au Mexique avec leurs jumeaux nés par GPA (gestation pour autrui) va pouvoir rentrer en France. Après huit jours d'attente, le consulat français de Mexico a fini par accepter de leur délivrer un laisser-passer afin qu'ils regagnent l'Hexagone. «Le dossier est maintenant complet. L'ensemble des pièces demandés a été donné» confirme-t-on au Quai d'Orsay. Ce couple d'hommes avaient fait appel à une mère porteuse dans l'Etat du Tabasco (Nord du Mexique) où le recours à une mère porteuse -non rémunéré- est légal depuis une dizaine d'année alors que la GPA est strictement interdite en France.

Le 22 mai, le couple avait déposé auprès du consulat une demande de titres de voyage pour leurs enfants nés il y a deux mois, dont l'un est actuellement sous traitement médical. Mais, le consul général de France, Gérald Martin, leur avait opposé une fin de non recevoir. Il y a un mois, le quotidien Libération, avait révélé une note interne en date du 19 janvier, envoyée à une vingtaine de consulat français à l'étranger, émanant de la sous-direction de l’état civil et de la nationalité, rattachée au ministère des Affaires étrangères, qui interdisait notamment, la délivrance de documents de voyages aux enfants, «en cas de suspicion de recours à une gestation pour autrui», alors que le Quai d’Orsay avait précisément été condamné sur ce point par le Conseil d’Etat en 2011.

La GPA reste prohibée en France

«Quand il a été saisi par le couple, le consul a constaté qu'il manquait deux documents dans le dossier qu'on lui présentait: le consentement écrit de la mère par lequel elle renonce à ses droits parentaux ainsi qu'un document officiel délivré par les autorités mexicaines autorisant la sortie du territoire de ces enfants» justifie-t-on au Quai d'Orsay où l'on réfute toute volonté d'avoir voulu mettre des batons dans les roues à ce couple.

«Cette situation ubuesque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant