GPA, famille : la droite mobilisée avant le rassemblement de la Manif pour tous

le
0
GPA, famille : la droite mobilisée avant le rassemblement de la Manif pour tous
GPA, famille : la droite mobilisée avant le rassemblement de la Manif pour tous

Moins d'un an et demi après la promulgation de la loi Taubira, La Manif pour tous appelle à battre le pavé dimanche à Paris et à Bordeaux. Leur nouvelle cible ? La procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui ou encore la politique familiale. Les organisateurs s'attendent à une mobilisation «un peu supérieure» à la dernière où quelques 100 000 personnes avaient défilé le 2 février à Paris et Lyon.

Pour tenter de rassurer, mais au risque de déplaire dans son camp, le Premier ministre a réaffirmé ce vendredi dans un entretien à La Croix, que la GPA «est et sera interdite en France».

A droite plusieurs ténors de droite ont déjà prévenu qu'ils défileraient dimanche dans les rangs de la Manif pour tous, réclamant pour certains l'abrogation de la loi Taubira, défendant la famille pour les autres.

Chartier, proche de Fillon «réécrirait» la loi Taubira. Jérôme Chartier, proche de l'ex-Premier ministre François Fillon juge «incontournable» une «réécriture de la loi pour le mariage pour tous». «La question n'est pas d'accepter le mariage homosexuel, la question est de savoir si on accepte ou non le principe des mères porteuses pour les couples homosexuels. Je ne l'accepte pas. C'est la raison pour laquelle la réécriture de la loi pour le Mariage pour tous sera incontournable», juge le député du Val d'Oise.

Sarkozy interdirait la PMA et ne dit rien sur le mariage pour tous. Du côté de Nicolas Sarkozy, c'est un non catégorique à la PMA. L'ancien chef de l'Etat, candidat à la présidence de l'UMP, voudrait même inscrire dans la Constitution l'interdiction de la procréation médicale assistée (PMA) pour les couples homosexuels. «Jamais je n'accepterai la marchandisation de l'enfant», a-t-il déclaré dans un entretien jeudi au «Figaro Magazine».

Cependant, sa position est moins claire sur la légalisation du mariage pour les couples de même sexe. Se défendant de vouloir rouvrir les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant