GPA : Cosse (EELV) «regrette» les propos de Valls

le
7
GPA : Cosse (EELV) «regrette» les propos de Valls
GPA : Cosse (EELV) «regrette» les propos de Valls

La tentative de Manuel Valls de rassurer les opposants à la gestation pour autrui (GPA) est en train de se retourner contre lui. A deux jours d'un nouveau rassemblement de la Manif pour tous, le Premier ministre, qui y était favorable il y a trois ans, affirme désormais que la GPA «est et sera interdite en France».

Il exclut aussi d'autoriser «la transcription automatique» des actes de filiation d'enfants nés par mère porteuse à l'étranger, «car cela équivaudrait à accepter et normaliser la GPA». Une prise de position certes saluée par la Manif pour tous, mais qui n'est pas pour plaire aux écologistes.

«Je suis étonnée que le Premier ministre réaffirme des positions gouvernementales sur le sujet alors que le premier message qu'il aurait à dire c'est qu'il reconnaît toutes les familles, sans distinction», regrette vendredi Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). 

VIDEO. Valls: «La GPA remet en cause nos valeurs»

Pour la patronne des écologistes, le combat désormais c'est que «l'Etat français» reconnaisse «les enfants qui sont issus des GPA». Dans ce combat, une étape a été franchie récemment avec la validation, par la Cour de cassation, du droit pour une femme d'adopter l'enfant de sa compagne ou épouse, conçu par procréation médicalement assistée (PMA) à l'étranger. 

«Un Premier ministre peut dire ce qu'il pense, mais aujourd'hui c'est la Cour de cassation qui dit les choses sur la filiation» poursuit Emmanuelle Cosse, ancienne présidente d'Act Up. Les enfants «ont le droit d'avoir des parents qui sont reconnus par le droit et avec une filiation établie». «C'est un sujet extrêmement sensible et on a l'obligation, quand on est un responsable politique, de regarder ces questions avec empathie et délicatesse», a pour sa part déclaré l'ex-ministre écolo Cécile Duflot.

«La GPA, c'est un débat que nous n'avons pas encore eu, et il est bon à un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8614773 le vendredi 3 oct 2014 à 20:11

    fumisterie !!!! les politiques conaissent les lois et savaient tres bien se qui en decoulerait !tous des menteurs droite ou gauche,ils nous prennent pour des jambons !!continuez de voter um/ps !!

  • miez1804 le vendredi 3 oct 2014 à 15:39

    EELV: la contradiction absolu, ils defendent une loi qui est completement contre-nature!Va comprendre Charles.

  • miez1804 le vendredi 3 oct 2014 à 15:37

    C'est bizarre que les femministes ne s'ensourgent pas, la GPA c'est prendre le corps d'une femme pour du profit!

  • M4426670 le vendredi 3 oct 2014 à 14:59

    En tout cas, ce n'est pas elle que je demanderais de "porter"! Il ne peut rien sortir de bon de cette "fe/elle"!

  • 11246605 le vendredi 3 oct 2014 à 14:11

    On aurait préféré entendre ses commentaires sur les gaz de schiste et autres pollutions de la planète.

  • 11246605 le vendredi 3 oct 2014 à 14:09

    Mme Cosse devrait se mettre à la place des futures mères porteuses, des femmes et ados dans le besoin comme il y en a tant dans les pays pauvres

  • dotcom1 le vendredi 3 oct 2014 à 14:00

    Emmanuelle Cosse est contre les OGM mais pour la GPA. Faudra m'expliquer cette contradiction.