GP2 - Abu Dhabi - Course 2 : Gasly sacré après avoir géré

le
0
GP2 - Abu Dhabi - Course 2 : Gasly sacré après avoir géré
GP2 - Abu Dhabi - Course 2 : Gasly sacré après avoir géré

Parti de la huitième position après sa victoire dans la course longue samedi, Pierre Gasly a pris aucun risque pendant les 22 tours de la course sprint. Le Français, neuvième à l’arrivée, a ainsi assuré le titre de champion GP2 2016.

Après Romain Grosjean en 2011, la France a de nouveau un champion en GP2 Series. Pierre Gasly, pour sa troisième saison dans l’antichambre de la F1, a été sacré à l’issue de la dernière course de la saison sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi. Avec sept points de retard avant le dernier week-end de la saison, le Français a fait le nécessaire en qualifications avec une pole position puis une victoire pleine d’autorité samedi lors de la course longue. Une victoire à laquelle s’est ajoutée la contre-performance de son coéquipier et dernier rival pour le titre, Antonio Giovinazzi, seulement cinquième. Avec douze points d’avance avant cette dernière course, le pilote de réserve de l’écurie Red Bull Racing pouvait voir venir. Huitième sur la grille de départ de la course sprint ce dimanche, course sans arrêt au stand obligatoire, plus courte (22 tours) et avec moins de points distribués (15 points au vainqueur et les huit premiers qui marquent), Pierre Gasly a fait preuve d’une extrême précaution au départ et n’a pas bougé de sa huitième place.

Gasly n’a pas pris de risques

Il a procédé ainsi tout au long de la course, remportée par le Britannique Alex Lynn, voyant qu’Antonio Giovinazzi, parti de la quatrième position, a reculé dans la hiérarchie jusqu’à la sixième place sans être capable de remonter. Un résultat qui lui permettait d’entrevoir sereinement le titre durant toute la course. Quand ce même Antonio Giovinazzi a été attaqué par le Russe Artem Markelov, Pierre Gasly les a laissés s’expliquer, laissant quelques longueurs à ses deux adversaires. Dans le dernier tour, le Français a baissé de pied et a été attaqué de manière virile par Mitch Evans, qui l’a passé en-dehors des limites de la piste, mais le désormais champion n’en avait cure car ne pas finir dans les points ne le prive pas d’un titre qui était son objectif et celui de Red Bull en début de saison... Mais cette dernière n’a pas trouvé bon de lui permettre de continuer son apprentissage au sommet du sport automobile mondial, préférant conserver un Daniil Kvyat en disgrâce plutôt que de donner sa chance au Français, qui devra trouver une porte de sortie, sans doute en endurance, en 2017 car un champion GP2 ne peut plus participer au championnat. « Pour la suite, je ne sais pas, il faut demander à Helmut Marko qui est juste là... », a déclaré le Français au sortir de sa monoplace à ce sujet.

Gasly : « Je suis arrivé à Abu Dhabi avec le couteau entre les dents »

« C’est incroyable de décrocher le titre à la dernière course. Ça a été une longue saison, vraiment très positive et, pourtant, ça n’a pas été simple avec l’écurie qui faisait sa première saison en GP2, a déclaré Pierre Gasly au micro de Canal+ Sport après la course. On n’a pas arrêté de travailler, de bosser comme des dingues et c’est incroyable. Je suis arrivé à Abu Dhabi avec le couteau entre les dents, j’ai tout donné en essais libres, en qualifications et lors de la course longue. Aujourd’hui (dimanche), ça a été un peu plus dur, il a fallu être intelligent. C’est magique. On pense à plein de choses, à tous les gens qui m’ont supporté toute la saison, à l’équipe qui m’a soutenu toute la saison, la famille, les amis. Maintenant, il va falloir profiter de tout ça. » Après Simon Pagenaud en IndyCar et Tom Dillmann dans le championnat Formula V8 3.5, Pierre Gasly prouve que le renouveau du sport automobile français est en marche, et auquel il ne manque que le retour du Grand Prix de France de F1.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant