GP du Brésil : Une minute de silence... Mais pas pour les victimes des attentats

le
0
GP du Brésil : Une minute de silence... Mais pas pour les victimes des attentats
GP du Brésil : Une minute de silence... Mais pas pour les victimes des attentats

En continuité avec les déclarations de Jean Todt, la minute de silence avant le Grand Prix sera consacrée aux victimes des accidents de la route. L'hommage aux victimes des attentats de Paris, sera rendu lors de la traditionnelle parade avant la course avec un brassard noir aux bras des pilotes et un drapeau français sur le camion en tête de cortège.

Il y aura bien une minute de silence observée avant le Grand Prix du Brésil. Mais contrairement à ce qui était avancé la veille, celle-ci ne sera pas destinée aux victimes des attentats de Paris. Dans un communiqué, la Fédération internationale automobile (FIA) a expliqué quels seraient les hommages rendus aux victimes des attentats de Paris, vendredi dernier. « Le tour de parade, effectuée par les pilotes, verra tous les compétiteurs porter un brassard noir en signe de deuil et en hommage aux victimes de la tragédie de Paris, ainsi qu’en signe de solidarité pour leur famille ».

En plus de cela, un drapeau français sera orné d’un ruban noir et sera accroché au camion utilisé pendant la parade des pilotes. Le même drapeau sera affiché devant les télévisions du monde entier avec la date de la tragédie : le 13/11/2015.
Pour finir, la FIA explique qu’une minute de silence sera observée, mais sans évoquer à aucun moment les attentats de Paris. Celle-ci se fera à 13h45 (heure locale) en l’honneur des victimes des accidents de la route, un hommage qui était prévu depuis un certain temps.

Samedi, les déclarations de Jean Todt avaient fait polémique. Le président de la Fédération Internationale de l’Automobile avait tenu à rappeler combien le nombre de victimes des accidents de la route était important, comparé aux récents attentats dans la capitale française... « On a prévu de faire quelque chose demain (aujourd'hui, NDLR) à l’occasion de la célébration de la journée des victimes de la route. Tous les jours sur les routes, il y a 3 500 personnes qui meurent. Tous les jours sur les routes, il y a trente fois plus de personnes qui meurent que dans l’attentat à Paris, a déclaré Jean Todt au micro de Canal+. Nous avions décidé d’une minute de silence, et, évidemment, nous ne pouvons pas ignorer ce qui s’est passé à Paris. Donc, nous marquerons un moment d’attention par rapport à ce qui est arrivé à Paris. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant