GP de Saint-Marin : Rossi " très fier "

le
0
GP de Saint-Marin : Rossi " très fier "
GP de Saint-Marin : Rossi " très fier "
Valentino Rossi savoure. " Il Dottore " a renoué avec la victoire en MotoGP ce dimanche en s'imposant, chez lui, en Italie. Le sextuple champion du monde dans la catégorie reine ne cachait ni sa joie, ni sa fierté à l'arrivée.

« Je suis très heureux car c'est toujours très particulier de gagner ici devant mes fans et ma famille savourait Valentino Rossi, vainqueur du jour, interrogé par l'AFP. Je suis très fier. J'avais réussi il y a cinq ans, de la même manière, en me bagarrant avec Jorge. Pendant les essais, il est apparu que les Yamaha fonctionnaient bien. J'ai su que j'avais une chance de gagner à condition évidemment de me battre contre Dani, Jorge et Marc. J'ai attaqué d'entrée et j'ai pu grandement apprécier cette victoire plus d'un an après la dernière. J'ai travaillé dur et jamais renoncé. Je remercie Yamaha et toute mon équipe ainsi que toute la foule qui m'a encouragé. »

« Cela a été une course difficile pour moi car on a finalement pris le risque de monter un pneu dur à l'avant expliquait Jorge Lorenzo, 2eme. Je suis content de ce nouveau podium mais un peu déçu de n'avoir pas pu lutter pour la victoire. Très rapidement j'ai senti que je n'avais pas confiance dans ce pneu aussi bien pour prendre de l'angle que pour freiner. A Brno on avait pris le risque de changer de pneu et cela avait payé mais pas ici. Quand j'ai vu Marc chuter, je savais que Valentino avait une meilleure vitesse aujourd'hui. Il a réalisé un super week-end et mérité cette victoire. C'est incroyable à l'âge de 35 ans ! Je veux remercier Yamaha car la moto marche de mieux en mieux au fil des courses. »

« Cette course a été difficile avouait Dani Pedrosa, sur la troisième marche du podium. Marc a essayé de rester avec Valentino et Jorge mais il a chuté. Les pilotes Yamaha étaient très forts ici. On a eu des problèmes avec l'avant et l'arrière et il ne restait pas grand chose à faire. Dans les premiers tours j'ai perdu beaucoup de temps et cela a pesé sur le reste de ma course. J'ai eu du mal à rester au contact de la Ducati de Dovizoso, très rapide également aujourd'hui. Nous devons tirer les leçons de cette journée et penser à Aragon, un circuit que j'aime bien. »

« Je suis content de ma journée, même si j'ai commis ma première erreur de la journée et que je suis tombé, car samedi je ne pensais pas pouvoir rester au contact de Jorge et Valentino se félicitait Marc Marquez, leader du Général, 15eme ce dimanche. J'entrevoyais une possibilité de bagarre pour la victoire avec Valentino mais ma chute en a décidé autrement. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant