GP de Malaisie : Vettel " surpris " par l'écart avec les Ferrari

le
0
GP de Malaisie : Vettel " surpris " par l'écart avec les Ferrari
GP de Malaisie : Vettel " surpris " par l'écart avec les Ferrari

Au terme de la séance de qualifications du Grand Prix de Malaise, disputée samedi matin, Sebastian Vettel a confié sa surprise quand il a vu l'avance qu'il a eu sur son tour rapide : « Je suis un peu surpris par cet écart. Mais j'ai fait un bon tour et j'ai pu économiser des pneus pour la course de demain, ce qui pourrait s'avérer crucial. A part ça, c'était une séance qualificative intéressante avec la pluie qui est venue jouer les trouble-fête. Nous nous y attendions. Mon premier temps était un peu limite en Q2, et je pense que la pluie m'a aidé, sinon j'aurais dû ressortir sur la fin de la séance. Je suis passé tout juste en Q3, disputée sur une piste séchante ».

Qualifié troisième derrière son coéquipier Felipe Massa, Fernando Alonso préfère adopter une posture de prudence avant la course programmée dimanche matin : « Demain, nous allons essayer de marquer le plus de points possible. Nous ne sommes pas complètement sûrs de la vitesse de notre voiture en configuration de course, car tous les relais que nous avons faits jusqu'à présent sont irréguliers. On verra comment la course se déroule. Nous n'avons pas eu de problème lors de nos longs relais hier, et la voiture était compétitive à Melbourne, il n'y a donc pas de raisons d'être optimiste pour demain ».

Sixième de la séance de qualifications, Lewis Hamilton regrette la tactique de Mercedes qui a conservé un train de pneus intermédiaires supplémentaires en vue de la course de demain : « Je suis une place moins bien qu'en Australie sur la grille, regrettait Hamilton, mais on ne pouvait se mêler à la lutte pour la pole position sans s'arrêter pour chausser un second train de pneus intermédiaires. Maintenant, il faut espérer des conditions mixtes demain, dans lesquelles nous disposerons d'un train supplémentaire par rapport à nos rivaux directs. La voiture était bien sur les longs runs, donc tous les espoirs sont permis en course ».

Son coéquipier, Nico Rosberg, se dit heureux de son résultat dans des conditions difficiles : « Nous sommes à l'avant de la grille, même si on aurait pu être un peu plus haut. A la fin de la Q3, les pneus avaient passé leur meilleur niveau de performance et je n'ai pas pu améliorer dans le dernier tour. Avec cette météo changeante, la course sera délicate à gérer et il nous faut préparer tous les cas de figure pour ne pas être pris au dépourvu ».

Classé onzième après une erreur tactique l'ayant forcé à repartir en pneus slicks sous la pluie, Romain Grosjean a confié qu'un problème technique lié aux informations météo en temps réel a mis un terme à ses espoirs de participer à Q3 : « Il n'y a pas grand chose à dire, nous avons perdu les images du radar météo et je suis ressorti avec un train de médiums usés. Ce n'était pas la bonne décision et, lorsque la pluie a commencé à tomber, j'ai compris qu'on ne pourrait plus améliorer ».

Bien en vue lors des deux premières parties de la séance de qualification, Adrian Sutil (Force India) a confié ses espoirs pour la course de dimanche : « Sur le sec, je pense que nous aurions pu faire un peu mieux, mais en intermédiaires notre voiture était un peu moins stable. Néanmoins, je suis à nouveau bien placé au départ pour viser de bons points demain, et avec ces conditions climatiques, on ne sait pas ce que nous réserve la course ! »

De son côté, son coéquipier Paul di Resta n'était pas satisfait de sa performance : « Nous sommes partis un peu tard en Q2 et j'ai été piégé par la pluie. L'équipe m'a fait rentrer pour changer de pneus à mi-séance mais ce n'était pas le bon choix. Quand je suis reparti, la piste était déjà détrempée et je n'ai pu éviter un tête-à-queue en essayant de boucler encore un tour rapide ».

Après avoir fait forte impression à Melbourne, Jules Bianchi a encore une fois brillé malgré les faibles performances de sa Marussia. Il a relégué son coéquipier Max Chilton à 1''2 et même battu Charles Pic et sa Caterham de 0''8. « Tout s'est bien enchaîné et j'ai pu boucler un tour presque parfait, se réjouissait Jules, mais la course s'annonce très indécise avec beaucoup de dégradation des pneus. Il faudra être patient et, avec les caprices de la météo, tout est possible. Qui sait, nous aurons peut-être un beau coup à jouer ici... » a-t-il déclaré après sa qualification réussie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant