GP de Malaisie : " Un risque qui n'a pas payé " pour Domenicalli

le
0
GP de Malaisie : " Un risque qui n'a pas payé " pour Domenicalli
GP de Malaisie : " Un risque qui n'a pas payé " pour Domenicalli

Après la course qui a vu Fernando Alonso s'arrêter au début du deuxième tour après un aileron avant brisé qui s'est logé sous la voiture et l'a envoyé dans le bac à graviers. Stefano Domenicalli assume le choix de laisser Alonso en piste : « Nous avons pris un risque et il n'a pas payé. Après la touchette, la course n'était pas terminée. J'ai pensé que nous étions encore dans une situation de transition entre une piste mouillée et une piste sèche. Dans des conditions normales, nous lui aurions demandé de rentrer tout de suite, mais dans cette situation précise, si vous pensez que l'aileron peut tenir, alors il peut être utile de demander au pilote de rester en piste. Si vous rentrez un peu plus tard pour chausser des pneumatiques pour le sec tout en changeant votre museau, alors vous êtes le héros du week-end. Mais malheureusement, l'aileron n'a pas tenu. La décision est venue du muret des stands, il est évident que Fernando sentait qu'il y avait un problème mais il ne pouvait pas voir où il se situait exactement il ne pouvait pas en déterminer la nature. La responsabilité est sur l'équipe. Le 'bisou' avec la voiture de Vettel, c'était malheureux et nous aurions pu remporter de gros points sur cette course. Fernando n'est pas très heureux de faire chou blanc mais il reste positif et il est pressé maintenant d'aborder la suite parce qu'il s'est qu'il a une chance de jouer ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant