GP de Grande-Bretagne : les Anglais face au reste du monde

le
0
Trop attentiste, Lewis Hamilton a cru pouvoir se contenter d'un temps intermédiaire en restant aux stands. Cinq pilotes le devancent sur la ligne de départ.
Trop attentiste, Lewis Hamilton a cru pouvoir se contenter d'un temps intermédiaire en restant aux stands. Cinq pilotes le devancent sur la ligne de départ.

Cela va devenir une habitude, mais on ne s'en plaindra pas, car le nom change. C'est au tour de l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) d'exercer une domination sur le plateau de Formule 1. Il partira en pole position dimanche du Grand Prix de Grande-Bretagne, 9e manche de la saison 2014 du championnat du monde de Formule 1, à côté de son compatriote Sebastian Vettel (Red Bull-Renault), qui fait de nouveau figurer le moteur français au plus haut du tableau des temps. C'est la 4e pole position de Rosberg en 2014, et la 8e de sa carrière en F1. Vainqueur l'an dernier à Silverstone, Rosberg mène le championnat avec 29 points d'avance sur son coéquipier et grand rival pour le titre mondial, le Britannique Lewis Hamilton. Devant son public, Hamilton n'a réussi que le 6e chrono d'une séance de qualifications à suspense, en raison de plusieurs averses, et a joué "à l'économie la fin de la Q3, pensant que son chrono était suffisant. Un pari raté, qui l'obligera à partir sur la 3e ligne de la grille de départ de son GP national. La loterie des pneus Devant lui, il y aura un autre Anglais: Jenson Button (McLaren) a mis tout le poids de son expérience (255 GP au compteur), sur la piste détrempée, pour signer un 3e chrono très encourageant sur un circuit qui ne lui a pourtant jamais réussi: aucune victoire, et même aucun podium à Silverstone. Une statistique incroyable pour un pilote de ce talent, en 14 tentatives depuis l'an 2000. Button aura à côté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant