GP de Grande-Bretagne : Le duel Ferrari-Williams, vrai enjeu à Silverstone

le
0
GP de Grande-Bretagne : Le duel Ferrari-Williams, vrai enjeu à Silverstone
GP de Grande-Bretagne : Le duel Ferrari-Williams, vrai enjeu à Silverstone

Le Grand Prix de Silverstone verra, sûrement, une nouvelle fois, une bataille entre les deux Mercedes pour la victoire. Mais derrière, ça se tire la bourre entre Ferrari et Williams. Outre le duel pour les points, le résultat de ce week-end pourrait chambouler la composition des écuries la saison prochaine.

La der des der pour Raïkkönen ?

Le Finlandais est dans le dur cette saison avec Ferrari. Il a du mal à tenir la dragée haute à son coéquipier Sebastian Vettel. Si bien que dans les paddocks, on murmure qu’il pourrait perdre son baquet à la fin de la saison. C’est ce qu’à lâché le directeur de la Scuderia, à demi-mot, en ce début de week-end anglais : « Le futur de Kimi est entre ses mains ». En gros, on attend des résultats et le plus vite serait le mieux. La menace plane au dessus de la tête de Raïkkönen, une menace qui vient de son pays et qui se nomme Valtteri Bottas. Le champion du monde 2007, en grand champion qu’il est, a réagi en allant plus vite que son coéquipier allemand dans les trois séances d'essais libres. Surtout et seulement pour la deuxième fois de la saison, il s’élancera devant Vettel sur la grille : cinquième position pour Raïkkönne, sixièmepour Vettel. Une belle performance du Finlandais lui offrirait un sursis. En gros, il s'agit de finir devant les Williams et/ou son coéquipier.

Williams se rapproche de plus en plus

La récente résurrection de l’écurie fait trembler la hiérarchie des constructeurs. Derrière les intouchables et incontestables Mercedes, Ferrari pensait pouvoir couler des jours heureux grâce à ses deux champions du monde. Oui mais voilà, comme vu plus haut, Kimi Raïkkönen est dans la tourmente. Avec 72 points au classement des pilotes (4eme au général), le Finlandais voit revenir son compatriote Bottas et l’ancien de la Scuderia Massa sur ses talons. Les deux pilotes Williams ont respectivement 67 et 62 points. L’écurie britannique verra ses deux poulains partir une nouvelle fois devant les Ferrari (comme en Autriche par exemple) sur la grille. Surtout du côté de la Scuderia, on sent le souffle chaud des Anglais sur sa nuque. Au classement des constructeurs, Ferrari possède 192 points et pointe à la deuxième place de ce classement. Troisième, Williams se rapproche avec 129 points mais surtout, au Canada et en Autriche, a pris plus de points que l’écurie italienne.

Martin CASAMATTA

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant