GP de Belgique : Hamilton implacable, podium inespéré pour Grosjean

le
0
GP de Belgique : Hamilton implacable, podium inespéré pour Grosjean
GP de Belgique : Hamilton implacable, podium inespéré pour Grosjean

Inquiété en début de course par Sergio Pérez et Daniel Ricciardo, Lewis Hamilton a fait parler la puissance pour dominer de bout en bout ce Grand Prix de Belgique. Le Britannique devance son coéquipier Nico Rosberg et Romain Grosjean, qui a su tirer les marrons du feu.

Un an après la mésaventure qui a causé bien des troubles au sein de l’écurie, les Mercedes ont signé le doublé à Spa-Francorchamps. Lewis Hamilton a mené de bout en bout, ou presque, ce Grand Prix de Belgique pour signer son sixième succès de la saison en onze courses. Les Flèches d’Argent ont aussi fait oublier la contre-performance majuscule qu’avait été le Grand Prix de Hongrie avant les « vacances ». Mais tout n’a pas été aussi simple pour le Britannique, surtout au départ. Après une première procédure de départ avortée car Nico Hulkenberg, qui avait des problèmes de puissance moteur dans le tour de formation, a calé sur la grille, les monoplaces se sont élancées pour 43 tours au lieu des 44 prévus initialement. De son côté, Nico Rosberg a manqué son envol et perdu plusieurs places face à Sergio Pérez et Daniel Ricciardo, qui ont ont bondi de leur emplacement pour prendre place dans le Top 3. Le Mexicain a même tenté sa chance face à Lewis Hamilton au bout de la ligne droite du Kemmel, mais en vain. Dès lors, le champion du monde en titre n’a cessé de creuser l’écart sur la concurrence. Un succès qui lui permet de creuser l’écart au classement du championnat du monde pilotes, où il devance désormais son coéquipier de 28 unités.

Malchanceux, Vettel offre le podium à Grosjean

S’il n’y a pas eu de suspense pour la première place, ni même pour la deuxième tant la différence de rythme entre les Mercedes et les autres monoplaces était criantes, comme en qualifications samedi, et a permis à Nico Rosberg de remonter quasiment tranquillement de la quatrième à la deuxième place, c’est derrière qu’il y a eu du spectacle. Pérez est rapidement éliminé de la course au podium en raison d’une usure pneumatique trop importante, Ricciardo contraint à l’abandon après avoir perdu toute la puissance de son bloc moteur Renault au freinage de la dernière chicane. C’est à ce moment que la lutte pour le podium entre Sebastian Vettel et Romain Grosjean se lance. Le Français fait le pari de rentrer aux stands sous voiture de sécurité virtuelle pour passer un train de pneus medium neufs et terminer la course ainsi. S’il ne peut résister dans un premier temps à l’attaque de l’Allemand, passé en pneus tendres neufs, le Français grignote ensuite son retard pour être dans l’aileron arrière de la Ferrari dans les cinq derniers tours. Alors que l’ancien champion du monde s’achemine vers un nouveau podium, son pneu arrière droit explose après le passage du Raidillon de l’Eau Rouge, comme cela était arrivé vendredi à Nico Rosberg. Quelque chose qui ne ressemble pas à une coïncidence et qui va contraindre Pirelli à réfléchir à la sécurité de ses pneumatiques. Un incident de course qui fait le bonheur de Romain Grosjean, car cela offre au Français son premier podium depuis sa deuxième place au Grand Prix des Etats-Unis 2013. De quoi redonner confiance à l’écurie d’Enstone en ces temps troublés par l’attaque en justice de Charles Pic et, peut-être, de quoi convaincre Renault d’investir à nouveau dans l’écurie. Sebastian Vettel prendra la 12eme place au final, à un tour du vainqueur et se voit décroché dans la course au titre, à 67 points de Lewis Hamilton.

Kvyat confirme, Pérez opportuniste

Surprenant deuxième du Grand Prix de Hongrie il y a un mois, Daniil Kvyat a su passer entre les gouttes, non pas de pluie, qui a épargné les Ardennes Belges tout au long d’un week-end de Grand Prix pour la première fois en 20 ans, mais les différents incidents qui ont émaillé cette course. Le Russe se hisse à une très belle quatrième place devant Sergio Pérez qui, bien aidé par le choix technique de son écurie de réduire au maximum l’angle des ailerons pour gagner en vitesse de pointe au détriment de l’usure des pneus, prend une très belle cinquième place sur un circuit qui réussit souvent aux Force India. A la peine une grande partie du week-end, ce qui a été bien caché par la quatrième place de Valtteri Bottas en qualifications, les Williams ont vite chuté dans la hiérarchie durant la course, avec Felipe Massa seulement sixième et Valtteri Bottas neuvième. Face au zéro de Vettel, Kimi Räikkönen a limité la casse pour la Scuderia Ferrari avec une septième place honorable pour un pilote parti 16eme. Max Verstappen a réalisé une course sans histoire, sauf dans les derniers tours où il a tenté de manière un peu folle de dépasser la Ferrari du Finlandais. Marcus Ericsson offre à Sauber le point de la dixième place, juste devant son coéquipier Felipe Nasr. Comme on pouvait s’y attendre, les McLaren-Honda de Fernando Alonso et Jenson Button n’ont pas fait le poids malgré la nouvelle évolution du groupe propulseur japonais. L’Espagnol termine 13eme, juste devant son coéquipier britannique. Les deux Manor Marussia de Roberto Merhi et Will Stevens n’ont pas décollé de leurs deux dernières places.

F1 / GRAND PRIX DE BELGIQUE
Classement à l’issue des 43 tours - Dimanche 23 août 2015
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) en 1h23'40''387 (25 pts)
2- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) à 2'00'58 (18 pts)
3- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) à 37''988 (15 pts)
4- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) à 45''692 (12 pts)
5- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 53''997 (10 pts)
6- Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) à 55''283 (8 pts)
7- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 55''703 (6 pts)
8- Max Verstappen (PBS/STR-Renault) à 56''076 (4 pts)
9- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 1'01''040 (2 pts)
10- Marcus Ericsson (SUE/Sauber-Ferrari) à 1'31''234 (1 pt)
11- Felipe Nasr (BRE/Sauber-Ferrari) à 1'42''311
12- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) à 1 tour
13- Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) à 1 tour
14- Jenson Button (GBR/McLaren-Honda) à 1 tour
15- Roberto Merhi (ESP/Manor Marussia-Ferrari) à 1 tour
16- Will Stevens (GBR/Manor Marussia-Ferrari) à 1 tour

Abandons
Carlos Sainz (ESP/STR-Renault)
Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault)
Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Mercedes)
Nico Hulkenberg (ALL/Force India-Mercedes)

Classement du championnat du monde pilotes (après 11 Grands Prix sur 19)
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 227 points
2- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 199
3- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) 160
4- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 82
5- Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) 82
6- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) 79
7- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) 57
8- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) 51
9- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) 38
10- Max Verstappen (PBS/STR-Renault) 26
...

Classement du championnat du monde constructeurs (après 11 Grands Prix sur 19)
1- Mercedes 426 points
2- Ferrari 242
3- Williams-Mercedes 161
4- Red Bull Racing-Renault 108
5- Lotus-Mercedes 50
6- Force India-Mercedes 49
7- STR-Renault 35
8- Sauber-Mercedes 23
9- McLaren-Honda 17
10- Manor Marussia-Ferrari 0

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant