GP de Bahreïn : Mercedes et Ferrari n'ont pas fait les mêmes choix de pneus

le
0
GP de Bahreïn : Mercedes et Ferrari n'ont pas fait les mêmes choix de pneus
GP de Bahreïn : Mercedes et Ferrari n'ont pas fait les mêmes choix de pneus

Alors que le Grand Prix d'Australie a été marqué par une large diversité de stratégies pneumatiques, Pirelli a dévoilé ce mardi les choix faits par les écuries pour le Grand Prix de Bahreïn. Des chiffres qui montrent une différence d'approche entre Mercedes et Ferrari.

Si le Grand Prix d’Australie a vu une grande diversité dans les stratégies concernant l’utilisation des pneumatiques, le Grand Prix de Bahreïn pourrait se montrer tout aussi riche. Comme le veulent les nouvelles règles en vigueur depuis cette saison, Pirelli a dévoilé le nombre de trains de pneus mediums, tendres et super-tendres que les pilotes auront à leur disposition pour la prochaine course, dans un peu moins de deux semaines. Et les chiffres dévoilés par le manufacturier unique de la F1 laissent présager d’approches différentes parmi les écuries de pointe.

Alors que les températures prévues à Sakhir devraient être bien plus élevées que celles ressenties à Melbourne, les types de gommes disponibles sont les mêmes et ne réagiront sans doute pas de la même manière. Si certaines écuries, comme Mercedes ou Renault, ont fait le choix clair de limiter au minimum imposé le nombre de trains de la gomme la plus dure, Ferrari semble avoir fait un choix plus conservateur avec trois trains de pneus mediums et, donc, moins de gommes tendres. Contrairement à Melbourne, Lewis Hamilton et Nico Rosberg sont sur la même longueur d’onde (1 mediums, 6 tendres, 6 super-tendres). Il n’y a que chez Toro Rosso, Sauber et Haas que les deux pilotes ont fait des choix légèrement différents.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant