GP d'Espagne : Lauda charge Hamilton, Wolff tempère

le
0

Le début du Grand Prix d’Espagne a été le théâtre d’un accrochage entre les deux pilotes Mercedes. Dès le premier tour, Hamilton et Rosberg ont été contraints d’abandonner. Chez l’écurie autrichienne, cet accrochage fait parler.

Coup de théâtre à Barcelone. Dès le quatrième virage du premier tour, Lewis Hamilton et Nico Rosberg se sont percutés. Si l’Allemand avait pris un meilleur départ que le Britannique, ce dernier a tenté de le dépasser, les deux monoplaces ont fini out d'entrée. L’écurie Mercedes subit un sérieux contrecoup pour ce Grand Prix d’Espagne. Forcément, les réactions sur cet incident étaient attendues. Niki Lauda, l’ancien pilote autrichien et désormais directeur non-exécutif chez Mercedes, a donné son avis sur cet accrochage. « La faute revient à Lewis Hamilton. Il a été trop agressif et n’avait pas besoin de faire ça à ce moment-là, analysait-il. C’est inacceptable ! Je vais maintenant parler aux deux pilotes et voir ce qu’ils en disent... » Si Lauda s’en prend directement au pilote britannique, le dirigeant de Mercedes Motorsport, Toto Wolff, a lui tenu à tempérer. « Un pilote n’a pas 100 % de faute. Niki (Lauda) a le point de vue d’un pilote : toujours noir ou blanc. Si on regarde la situation, ce n’est pas tout à fait clair. Ce n'est vraiment pas évident de déterminer qui a commis la faute. ils ne se sont pas parlé », jugeait Wolff.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant