GP d'Autriche : Rosberg parfait de bout en bout

le
0
GP d'Autriche : Rosberg parfait de bout en bout
GP d'Autriche : Rosberg parfait de bout en bout

Auteur d'un départ quasiment parfait qui lui a permis de prendre l'avantage sur Lewis Hamilton, Nico Rosberg n'a pas commis la moindre erreur pour signer son troisième succès de l'année. L'Allemand réduit l'écart au championnat avec son coéquipier à dix points. Felipe Massa complète le podium.

Après avoir manqué la pole position de peu, Nico Rosberg a oublié toute sa frustration dimanche en dominant de bout en bout le Grand Prix d’Autriche. Deuxième sur la grille, du mauvais côté de la piste, l’Allemand a réalisé le départ parfait pour prendre le meilleur sur son coéquipier au sortir du premier virage. Mais son élan a été rapidement coupé par l’intervention rapide de la voiture de sécurité, le temps que les commissaires évacuent les épaves de la Ferrari de Kimi Räikkönen et la McLaren-Honda de Fernando Alonso. Une fois la meute relâchée par la voiture de sécurité après six tours, l’Allemand a creusé tour après tour l'écart avec son coéquipier. Dans une course à un seul arrêt au stand, l’erreur n’était pas admise lors du changement de gommes...

Hamilton à la faute

Si Nico Rosberg est parvenu à boucler les 71 tours de course sans commettre la moindre erreur, Lewis Hamilton a été pris par la patrouille. Trop optimiste à la sortie des stands après son changement de gommes, le Britannique a largement coupé la ligne blanche délimitant la trajectoire de sortie. Les commissaires n’ont pas fait deux poids-deux mesures et ont appliqué à la lettre le règlement, sanctionnant le champion du monde d’une pénalité de cinq secondes ajoutée à son temps de course. Une pénalité qui a mis un terme à ses espoirs de victoire dès la mi-course, offrant la victoire à Nico Rosberg, qui réduit l'écart au championnat à seulement dix points. Cette pénalité n’a néanmoins eu aucune conséquence sur sa deuxième place, Felipe Massa étant très largement derrière les deux Flèches d’Argent. Le Brésilien pourra dire merci aux mécaniciens de Ferrari car sans un problème de serrage d’écrou à la roue arrière droite de la monoplace de Sebastian Vettel, jamais le Brésilien n’aurait pu prétendre au podium. Mais la malchance a une nouvelle fois touché la Scuderia, qui manque le podium pour la deuxième fois de suite, après Montréal.

Hulkenberg toujours sur son nuage, Verstappen domine les Red Bull

Parti sixième, Valtteri Bottas n’a pas été en mesure de suivre le rythme de son coéquipier et de Sebastian Vettel. Mais le Finlandais a connu de belles bagarres durant la course face à la Lotus de Pastor Maldonado ou la Force India de Nico Hulkenberg, visiblement à l’aise sur le Red Bull Ring. Le vainqueur des 24 Heures du Mans dimanche dernier avec Porsche aura finalement le dernier mot en réalisant parfaitement l’undercut, s’arrêtant un tour avant Bottas pour profiter de gommes fraîches pour réduire l’écart et finalement passer à la sortie des stands. Pastor Maldonado a été capable de sauver des points pour l’écurie Lotus en terminant septième, passant Max Verstappen dans les derniers tours au prix d’une très belle passe d’armes puis d’un dépassement plus que cavalier à l’entame de l’avant-dernier tour, le Néerlandais étant en délicatesse avec ses freins en fin de course. Ce dernier est le meilleur pilote de la galaxie Red Bull lors du Grand Prix « à domicile » des monoplaces de la marque autrichienne, Daniel Ricciardo parvenant à sauver tant bien que mal le point de la dixième place, juste derrière Sergio Pérez.

Week-end à oublier pour Grosjean, Räikkönen et McLaren-Honda

Déjà lourdement pénalisées, les McLaren-Honda n’auront pas animé la course plus de neuf tours. Fernando Alonso n’est donc pas allé plus loin que le deuxième virage après avoir joué à saute-mouton avec la Ferrari de Kimi Räikkönen dans un accident très spectaculaire et qui aurait pu avoir bien d’autres conséquences, surtout pour le pilote finlandais. Ce dernier a vu le fond plat de la MP4-30 de l’Espagnol lui passer très près du casque. Le Finlandais pourra encore maudire l’erreur stratégique de Ferrari en qualification qui l’a contraint de s’élancer en fond de grille. Chez McLaren-Honda, Jenson Button n’aura même pas eu la chance de défendre les couleurs de l’écurie de Woking. Après avoir profité de l’intervention de la voiture de sécurité pour changer de gommes en début de course puis avoir purgé sa pénalité, un nouveau problème technique a contraint le Britannique à quitter la course après neuf tours. Et que dire du week-end de Romain Grosjean. Le Français a été touché par la malchance tout le week-end en Autriche. Les problèmes techniques se sont multipliés, il n’a pas pu défendre ses chances en Q3 samedi et a dû abandonner au 36eme tour pour un nouveau problème de boite de vitesses. Un week-end à oublier pour le seul Tricolore engagé en F1.

F1 / GRAND PRIX D’AUTRICHE
Classement final à l’issue des 71 tours - Dimanche 21 juin 2015
1- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) en 1h30’16’’930
2- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 8’’800 *
3- Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) à 17’’573
4- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) à 18’’181
5- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 53’’604
6- Nico Hulkenberg (ALL/Force India-Mercedes) à 1’04’’075
7- Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Mercedes) à 1 tour
8- Max Verstappen (PBS/STR-Renault) à 1 tour
9- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
10- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) à 1 tour
11- Felipe Nasr (BRE/Sauber-Ferrari) à 1 tour
12- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) à 1 tour
13- Marcus Ericsson (SUE/Sauber-Ferrari) à 2 tours
14- Roberto Merhi (ESP/Manor Marussia-Ferrari) à 3 tours

* Lewis Hamilton a été pénalisé de cinq secondes pour avoir coupé la ligne blanche à la sortie des stands. Ces cinq secondes ont été ajoutées à son temps de course.

Non classés
Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes), problème de boîte de vitesses
Carlos Sainz Jr (ESP/STR-Renault)
Jenson Button (GBR/McLaren-Honda), problème d'un capteur du système d'admission
Will Stevens (GBR/Manor Marussia-Ferrari), fuite d'huile causée par un débris entré dans un ponton
Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari), accident
Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda), accident

Classement du championnat du monde pilotes (après 8 Grands Prix sur 19)
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 169 points
2- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 159
3- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) 120
4- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 72
5- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) 67
...
10- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) 17

Classement du championnat du monde constructeurs (après 8 Grands Prix sur 19)
1- Mercedes 328
2- Ferrari 192
3- Williams-Mercedes 129
4- Red Bull Racing-Renault 55
5- Force India-Mercedes 31
6- Lotus-Mercedes 29
7- Sauber-Ferrari 21
8- STR-Renault 19
9- McLaren-Honda 4
10- Manor Marussia-Ferrari 4

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant