GP d'Australie : Les écuries ont déjà choisi leurs pneus

le
0
GP d'Australie : Les écuries ont déjà choisi leurs pneus
GP d'Australie : Les écuries ont déjà choisi leurs pneus

Alors que la course n'est programmée que le 20 mars prochain, les onze écuries de F1 ont déjà dû annoncer à Pirelli les pneus qu'elles souhaitaient pour le Grand Prix d'Australie, délais de fabrication et d'acheminement obligent.

Alors que la saison 2015 a pris fin il y a deux semaines à peine, les écuries de F1 ont déjà lancé 2016. En vertu des nouvelles règles mises en place par la FIA concernant les pneumatiques, et des délais nécessaires pour fabriquer et acheminer les pneus en Australie, les onze écuries de F1 ont dû annoncer à Pirelli leurs choix en vue de la première course de la saison, le 20 mars prochain à Melbourne. Selon la marque italienne, il faut quatorze semaines pour fabriquer puis livrer les centaines de pneus nécessaires pour un week-end de course hors d’Europe. La date limite était donc fixée à ce vendredi. Comme le veut maintenant la règle, Pirelli a proposé trois types de gomme pour piste sèche aux onze écuries du plateau parmi les cinq de sa gamme 2016. Pour le Grand Prix d’Australie, la marque italienne propose des pneus medium (marquage blanc), tendres (marquage jaune) et super-tendres (marquage rouge).

Toujours selon les règles décidées par la FIA, trois trains de pneumatiques sont imposés aux écuries. Le premier est un train de super-tendres destiné à être utilisé en Q3 pour chasser la pole position, train que les pilotes hors Top 10 pourront utiliser en course à leur guise. Les deux autres trains de pneus imposés, un de tendres et un de medium, seront réservés pour la course pour l’ensemble des pilotes du plateau. Chaque monoplace devra être obligatoirement chaussée d’un de ces deux trains à un moment de la course et, comme c’était le cas auparavant, utiliser au minimum deux types de gommes pendant la course. Pour le reste de l’allocation pneumatique pour le week-end de course, les écuries sont libres de choisir le nombre de trains de chaque gomme dans la limite de dix. Et les deux pilotes d’une même écurie peuvent faire des choix différents. A vouloir donner plus de liberté aux écuries, la FIA a rendu les choses un peu plus difficile à comprendre pour les spectateurs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant