Gouvernement Valls : les évènements de la journée de jeudi

le
21
Gouvernement Valls : les évènements de la journée de jeudi
Gouvernement Valls : les évènements de la journée de jeudi

Au lendemain de l'annonce du nouveau gouvernement de Manuel Valls, les traditionnels passages de relais ont pris fin ce jeudi dans les ministères. Une dizaine de secrétaires d'Etat devraient rapidement compléter cette équipe de «combat», paritaire et resserrée après le discours de politique générale de Manuel Valls mardi.

Ce discours, à l'issue duquel le gouvernement recevra selon toute vraisemblance la confiance des députés, devrait d'ailleurs inclure les principaux éléments du pacte de responsabilité, une manière pour le gouvernement d'éviter d'engager la responsabilité du gouvernement sur ce pacte seul.

Le Premier ministre qui, selon les premiers sondages, ne connaîtra visiblement pas d'état de grâce, présentera vendredi «la méthode de travail» du nouveau gouvernement, lors de son premier Conseil des ministres, selon l'ordre du jour du Conseil annoncé jeudi soir par l'Élysée, sur lequel figure également «la situation internationale».

François Rebsamen, un «hollandais» historique, a fait sa rentrée ce jeudi au gouvernement en tant que ministre du Travail, où il remplace Michel Sapin pour se charger de la bataille contre le chômage. Ce dernier a retrouvé Bercy, 22 ans après avoir été ministre de Finances sous Pierre Bérégovoy. Lors de la passation de pouvoir avec le sortant Pierre Moscovici, Michel Sapin, européen convaincu, a promis de «parler d'une seule voix» avec le nouveau ministre de l'Economie, le bouillant Arnaud Montebourg, adversaire déclaré d'Angela Merkel et de sa rigueur budgétaire.

Alors que certains s'inquiètent de la répartition des tâches entre les deux hommes, Arnaud Montebourg a déclaré : «A lui les finances et les comptes publics, à nous le redressement productif et l'économie, dans un même élan pour organiser la sortie de crise». Quant à Pierre Moscovici, évincé du nouveau gouvernement, il regarde déjà vers Bruxelles. 

Reste que derrière l'unité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.