Gouvernement Valls : la fronde orchestrée par Martine Aubry

le
0
La maire de Lille discute avec le député Jean-Marc Germain.
La maire de Lille discute avec le député Jean-Marc Germain.

Renvoyée sur le banc de touche depuis l'élection de François Hollande, Martine Aubry a été courroucée par un remaniement beaucoup trop hollando-vallsiste à son goût. Au PS, ses inimitiés avec François Hollande sont désormais légendaires. Et sa défiance pour Manuel Valls ne date pas d'hier. En 2009, la maire de Lille et ancienne secrétaire du Parti socialiste, ulcérée par les postures trop iconoclastes de l'actuel Premier ministre, avait demandé son exclusion du Parti socialiste. "Manuel Valls tient François Lamy pour responsable de cette initiative, c'est pour ça qu'il l'a viré aussi sèchement du gouvernement", décrypte un socialiste qui préfère ne pas être identifié. Le ministre de l'Écologie Philippe Martin, d'origine fabusienne mais proche des idées de Martine Aubry, a également subi le même sort. Et le choix de Manuel Valls au poste de Premier ministre semble doucher les derniers espoirs de la maire de Lille. "En devenant Premier ministre, Manuel Valls a complètement ringardisé Martine Aubry", reconnaît avec regret un proche de l'ancienne première secrétaire du PS. RévolteRancunière, Martine Aubry orchestrerait depuis son fief lillois une rébellion contre le gouvernement. Après le second tour des municipales, elle n'a pas été avare de critiques à l'égard de l'exécutif : "Les Français attendent des résultats en matière d'emploi. Et la politique industrielle telle qu'elle a été lancée, avec une compétitivité...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant