Gouvernement : Macron poussé vers la sortie

le , mis à jour à 07:13
3
Gouvernement : Macron poussé vers la sortie
Gouvernement : Macron poussé vers la sortie

En petit comité, François Hollande commence à s'agacer des insolences de son jeune ministre et surveille ses embardées. « Il se rend compte que Macron ne lui a pas tout dit et qu'il va tout faire pour y aller en 2017 », glisse une source au sommet de l'Etat. Le 14 avril, sur France 2, le président a eu ce mot cinglant passé un peu inaperçu, digne dans sa bouche du « Je décide, il exécute » de Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy : « C'est une question de loyauté personnelle et politique. »

« C'était un recadrage glacial, sa manière à lui d'exprimer une colère profonde », décrypte la même source. Car il ne se passe plus un jour, depuis le lancement de son mouvement En marche ! le 6 avril, sans qu'Emmanuel Macron frôle le crime de lèse-majesté.

Après s'être affiché avec son épouse Brigitte dans « Paris Match » le jour même de l'intervention télévisée du chef de l'Etat, après avoir laissé planer le suspense sur une candidature à l'Elysée, le trublion avouait hier travailler à « un projet présidentiel » dans le quotidien belge « le Soir » et s'interrogeait dans la revue « Risques » sur la pertinence de l'ISF. « Une faute » recadrée par Manuel Valls. Mardi, le hollandais Michel Sapin, en froid avec son collègue de Bercy, a ironisé devant des étudiants de Sciences-po : « Il a plutôt une belle gueule et un sourire craquant. Et c'est beaucoup de buzz... » Sous couvert de « off », les propos sont encore plus vifs contre Macron, suspecté d'avoir « chopé le melon », d'être une « baudruche médiatique », « une bulle spéculative » et de multiplier les « fautes de com ». « Si c'est juste une histoire perso doublée de people, ce n'est pas mon truc », maugrée un secrétaire d'Etat, tandis qu'un ex-ministre, hollandais de son état, lui conseille de « limiter son ego ».

En coulisses, beaucoup se demandent

comment l'aventure va se terminer

« Il est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm il y a 8 mois

    surtout veant d'un Hollande repute pour ne pas tenir ses promesses.

  • M2734309 il y a 8 mois

    « C'était un recadrage glacial, sa manière à lui d'exprimer une colère profonde », personne n'en a rien à fo.utre de ses recadrages, il est cuit le bi.dochon, je ne comprends même pas qu'on fasse encore des articles sur ses états d'âme. Pauvre presse !

  • M999141 il y a 8 mois

    Je voudrais bien savoir ce qu'a voulu dire M Hollande en disant "il sait ce qu'il me doit" . Phrase très caractéristique du monde politique qui entoure le Président.