Gouvernement et PS cherchent loi qui les unisse. Et vite !

le
0
La rupture est consommée entre une partie du Parti socialiste, dont Martine Aubry, et François Hollande.
La rupture est consommée entre une partie du Parti socialiste, dont Martine Aubry, et François Hollande.

Rien de tel qu'une bonne loi de gauche pour ressouder un Parti socialiste en morceaux et un gouvernement qui part à la dérive. En effet, les jours qui viennent vont offrir au moins trois occasions pour que le groupe (encore) majoritaire au Parlement et les ministres s'écharpent. Le projet de révision constitutionnelle voté dans la douleur et avec les voix de la droite à l'Assemblée nationale va être intégralement réécrit par le Sénat, afin de coller au plus près des mots prononcés par François Hollande lorsqu'il l'a annoncé en novembre 2015. Et le tout avec l'accord tacite des sénateurs socialistes... Autant dire qu'il y a encore du chemin avant que l'exécutif ne trouve une majorité des trois cinquièmes pour faire passer cette révision constitutionnelle au Congrès.

Autre point de friction ? il occupe le devant de la scène depuis une semaine ?, la loi El Khomri sur la réforme du Code du travail. On nage en eaux troubles et les critiques les plus virulentes émanent de la gauche. On s'insulte vertement au point que les aubryistes vont quitter la direction du PS. Est-ce le prélude à un éclatement du parti ? En tout cas, de mémoire d'observateurs politiques, on n'avait jamais vu ? même au plus fort de la guerre Chirac-Balladur ? un tel déferlement de haine.

Un projet de loi fourre-tout

Mais ce n'est pas tout ! L'examen d'un autre texte va mettre un peu plus ? si c'est encore possible ! ? le...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant