Gouvernance : les entreprises n'ont pas intégré les leçons de la crise

le
0
(NEWSManagers.com) - Malgré une crise économique et financière qui a vu émerger des exigences grandissantes de la part de nombreux actionnaires, les entreprises n'ont toujours pas procédé à de véritables changements culturels pour améliorer leurs pratiques de gouvernance, regrette F&C Investments. Pour Karina Litvack, qui dirige l' équipe gouvernance et investissement durable de l'entreprise, ?2009 a été une année extrêmement active en termes d' engagement des actionnaires. En effet, la récente crise financière a montré les effets désastreux que les risques de mauvaise gouvernance pouvaient avoir sur les individus, y compris ceux qui se désintéressent des marchés financiers. Mais alors que des signes de reprise apparaissent, il existe un risque réel que les leçons de la crise soient perdues, les gouvernements et les investisseurs renouant avec leurs vieilles habitudes" , indique-t-elle dans un communiqué.

Dans son rapport annuel sur l' investissement responsable (Responsible Investment Report 2009), la société de gestion évoque notamment le sujet épineux des rémunérations généreuses " dont le lien avec la performance sur le long terme reste flou" et les propositions de refinancement " méprisant les principes fondamentaux de protection des actionnaires" .
Concernant le retour de la croissance économique, F&C souligne que des efforts restent à faire pour que cette croissance s'avère durable. " Les réformes de la réglementation qui ont suivi la crise financière restent en chantier dans de nombreux pays, mais certains des débats et des consultations qui ont eu lieu en 2009 devraient commencer à se concrétiser cette année par un durcissement des règles du jeu" , analyse la société de gestion, qui estime que 2010 devrait apporter des changements dans plusieurs domaines tels que la gouvernance des institutions financières ou l'obligation pour toutes les sociétés cotées aux Etats-Unis d'accorder aux actionnaires un regard sur les rémunérations. " De plus, dans certains grands marchés émergents, qui ont commencé à bouger, les bourses et les régulateurs deviennent plus sévères sur les critères de cotation et récompensent les entreprises ayant de bonnes pratiques ESG" , note F&C.

Des solutions réglementaires à long terme et un changement de mentalité s'imposent. " Les réformes de la réglementation doivent être sous-tendues par l' acceptation de la bonne gouvernance comme la pierre angulaire de la culture d' entreprise. Les sociétés doivent montrer que la gouvernance et les rémunérations sont vraiment tirées par le souci d' une performance sur le long terme. Malgré les améliorations, le récent tumulte sur les projets de bonus dans le secteur bancaire laisse penser que nous n'avons pas encore assisté à une véritable évolution culturelle?, conclut Karina Litvack.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant