Gouvernance et activité : Manitou s’adapte à son nouvel environnement

le
0
Gouvernance et activité : Manitou s’adapte à son nouvel environnement

  • Modification des statuts et adoption par l’Assemblée Générale d’une organisation à Conseil d’Administration ; nomination de deux nouveaux administrateurs ;
  • Marcel Braud élu Président non-exécutif du Conseil d’Administration ; Jacqueline Himsworth élue Vice-Présidente non-exécutive du Conseil ; Jean-Christophe Giroux nommé Directeur Général ;
  • Stabilisation du chiffre d’affaires T4 par rapport au T3 et confirmation du redressement opérationnel ;
  • Impact de la faible activité aux Etats-Unis sur l’accord bancaire US et sur le niveau de résultat net.

    Evolution de la gouvernance
    L’Assemblée Générale Extraordinaire tenue ce jour à Ancenis a approuvé les différentes résolutions relatives à l’adoption par la société d’une structure à Conseil d’Administration. Dans le cadre d’un élargissement du Conseil de 7 à 9 membres, l’Assemblée a également approuvé la nomination au Conseil de M. Pierre-Henri Ricaud et de M. Christopher Himsworth.
    Le Conseil d’Administration qui s’est tenu après l’Assemblée a nommé M. Marcel Braud comme Président non-exécutif et de Mme Jacqueline Himsworth comme Vice-Présidente. Il a confirmé M. Jean-Christophe Giroux (précédemment Président du Directoire) comme Directeur Général.
    M. Christian Caleca (précédemment Directeur Général et membre du Directoire) devient Directeur Général adjoint en charge de la Division Manutention Tout-Terrain. Le Conseil a également approuvé son règlement intérieur et entériné la composition des différents comités.
    Ces évolutions concrétisent le projet arrêté par le Conseil de Surveillance du 2 juin 2009, et notamment le souhait de la famille fondatrice de se concentrer sur la gouvernance et sur la stratégie de la société.

    Activité de la société
    Au cours de l’Assemblée Générale, Jean-Christophe Giroux a déclaré : « Le contexte est toujours marqué par une très faible visibilité sur nos différents marchés. Toutefois, le quatrième trimestre marque une stabilisation du chiffre d’affaires, après 5 trimestres consécutifs de baisse. Nous pensons également que nos efforts sur les coûts et le bilan (en particulier les stocks) se traduiront par une forte réduction de la perte opérationnelle et du niveau de dette nette, confirmant l’adaptation rapide et profonde de Manitou à son nouvel environnement.
    Pour autant, la persistance de conditions économiques particulièrement difficiles aux Etats-Unis n’aura pas permis le redressement de l’activité de Gehl, qui est aujourd’hui en défaut technique visà vis de son pool bancaire. Des solutions sont d’ores et déjà en cours de négociation pour remédier de manière durable à la situation.
    La sous-performance opérationnelle de Gehl devrait se traduire dans l’arrêté des comptes 2009 par des éléments non-récurrents qui pèseront sur le résultat net consolidé, sans pour autant remettre en cause la convention de crédit du groupe en France.»
    Valeur associée
      Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant