Gourcuff peut-il sauver Montanier ?

le
0
Gourcuff peut-il sauver Montanier ?
Gourcuff peut-il sauver Montanier ?

Trois mois après sa signature, Yoann Gourcuff n'a toujours pas joué le moindre match avec le Stade Rennais. Une équipe bretonne qui aurait bien besoin de lui tant la pauvreté de son animation offensive est criante depuis quelques semaines.

Le premier quart d’heure du match contre Toulouse, mardi soir en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (1-3), se suffit à lui seul pour illustrer les carences du Stade Rennais. Contrôles ratés, passes imprécises, absence de mouvements… Une aubaine pour le TFC, qui s’est engouffré dans la brèche pour ouvrir le score avant de corser l’addition en profitant de l’expulsion sévère de Yacouba Sylla. Encore une fois, c’est la pauvreté de l’animation offensive des Rennais qui a sauté aux yeux et qui a déclenché la colère des supporters bretons, qui ont à nouveau réclamé la démission de Philippe Montanier. Ce dernier avait décidé de titulariser Abdoulaye Doucouré en numéro 10 en l’absence de Juan Quintero.

Gourcuff, c’est l’assurance passe

Le joueur de 22 ans n’est clairement pas fait pour ce poste d’animateur. Quintero, très bon contre Caen le week-end dernier, parait bien plus convaincant derrière l’attaquant de pointe. Mais Philippe Montanier ne perd pas de vue que la solution idéale ne foule pour le moment que les terrains d'entrainement. Car trois mois après sa signature à Rennes, Yoann Gourcuff est toujours officiellement en phase de reprise. Une reprise qui dure et agace. Car l’ancien Lyonnais est une garantie dans l’art de mettre en valeur ses partenaires sur le plan offensif. A chaque fois que son physique l’a laissé tranquille, Gourcuff s’est révélé être un excellent passeur. Cinq passes décisives en 2013-14 et 2010-11 avec l’OL, sept « assists » avec Bordeaux en 2009-10 et huit la saison d’avant, celle du titre de champion de France avec les Girondins.

Un quatuor offensif qui aurait fière allure

S’il se sentait enfin prêt à jouer en 2016 (aux dernières nouvelles, c’est sa voûte plantaire qui le faisait grimacer), l’international français permettrait à Philippe Montanier de bénéficier, sur le papier, d’un quatuor offensif à faire pâlir la quasi-totalité des équipes de Ligue 1. On pourrait ainsi imaginer un 4-2-3-1 avec Giovanni Sio en pointe, Yoann Gourcuff derrière lui, Juan Quintero à droite et Paul-Georges Ntep sur l’aile gauche. Avec Pedro Henrique, Grosicki, Dembélé et Boga sur la touche, même le banc aurait de l’allure ! Défensivement, c’est un autre débat. Mais le public du Roazhon Park reprendrait peut-être goût à aller voir jouer son équipe. La tendance est toute autre si l'on regarde l'affluence de ces dernières semaines...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant