Gourcuff, l'acte fondateur d'une renaissance attendue

le
0

Pour son septième match de la saison, Yoann Gourcuff a inscrit un doublé face à Marseille ce vendredi soir (2-5, 31eme journée de Ligue 1). Deux buts agrémentés d'une prestation de haut niveau, qui laissent enfin espérer un retour au top de l'ancien Lyonnais.

Un an et demi qu’il n’avait pas connu ce sentiment. Ce frisson propre au sportif. Cette rage victorieuse que l’on ressent après s’être rendu décisif pour son équipe. Ce vendredi soir à Marseille (2-5, 31eme journée de Ligue 1), non content de s’être rappelé à ce sentiment si particulier, Yoann Gourcuff a vu double sur la pelouse du Vélodrome. Auteur de l’ouverture du score de la tête après un gros cafouillage dans la surface phocéenne, l’ancien Lyonnais a inscrit un doublé, le cinquième de sa carrière, en marquant de loin, bien aidé par une mauvaise appréciation de Steve Mandanda. « J’ai des douleurs depuis ma reprise quand je cherche à frapper. Mes coéquipiers ont été surpris, et moi aussi », a souri l'intéressé au micro de Canal+ après le coup de sifflet final. Pour ce seul coup d’éclat, Yoann Gourcuff devait fouler de nouveau les pelouses de Ligue 1.

« Mes coéquipiers ont été surpris, et moi aussi ! »

Mais plus que ses deux buts, l’ancien meneur de jeu de Bordeaux a enfin livré une prestation proche du récital. Meilleur des quatre éléments offensifs du Stade Rennais (ce qui n’est pas un mince exploit quand l’équipe en question marque cinq fois), le joueur de 29 ans a surpris par son aisance sur le plan physique, lui qui avait reconnu récemment ne pas être encore au top, notamment en raison de douleurs récurrentes au niveau du bassin. Pour sa septième apparition de la saison avec le club breton, la quatrième en qualité de titulaire, Gourcuff s’est montré très propre techniquement, ne ratant que très peu de passes, avec le souci de constant de jouer vers l’avant.

Dix ans jour pour jour après son dernier but à Rennes

Remplacé peu après l’heure de jeu par le jeune Jérémie Boga, l’ancien Milanais monte clairement en puissance. Et même si pareille prestation demande encore confirmation, force est de constater que deux mois après son arrivée, la stratégie employée par Rolland Courbis avec son milieu de terrain est la bonne. Une réintégration en douceur, mais une volonté d’insister avec un joueur jusque-là décevant afin que la confiance l’habite à nouveau. Pari réussi avec ce premier but depuis le 26 octobre 2014. Ironie de l’histoire, à l’époque, c’était déjà contre Marseille que le Breton avait fait trembler les filets. Et comme l’histoire est joueuse, le dernier but de Gourcuff avec son club formateur avait été inscrit il y a dix ans jour pour jour…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant