Gourcuff by Gourcuff

le
0
Gourcuff by Gourcuff
Gourcuff by Gourcuff

Les observateurs et amateurs de football y ont longtemps pensé, les intéressés s'y sont toujours montrés réticents. Et finalement, l'association entre l'entraîneur Christian Gourcuff et son joueur de fils Yoann va bien avoir lieu, sous les couleurs du Stade Rennais. Le technicien a accepté de nous expliquer comment il allait s'y prendre.

Il y a petit fantasme footballistique à imaginer Gourcuff père diriger Gourcuff fils. Comment vous percevez la situation ? Pendant longtemps vous étiez opposé à cette perspective...

C'est aujourd'hui possible parce que Yoann n'a plus le statut qu'il a eu. A cause des blessures qu'il a eu, et du contexte médiatique qu'il a vécu. On dépasse aujourd'hui le problème médiatique : lui s'est blindé, moi j'ai plus de recul par rapport à ça. Ce qu'il fallait aussi, c'est que cela soit accepté en interne par la direction du club. Il faut que les choses soient bien posées et claires. Il restera le problème de la gestion du groupe. Je me suis renseigné sur l'acceptation de la situation par le vestiaire, et sans avoir de certitudes, cela me semble possible. Après, il y a l'environnement externe, qu'on ne maîtrise pas complètement. On connaît les dangers, mais on pense aussi que Rennes, c'est l'endroit le plus favorable pour que cela se fasse.

A première vue, de l'extérieur, on peut penser que Yoann va être favorisé. Mais dans les faits, c'est sûrement plus difficile pour lui que d'autres joueurs ?

C'est ça, mais sur le plan médiatique il s'est blindé. (Il réfléchit). L'enjeu, c'est qu'il retrouve une intégrité physique. Je l'ai accompagné ces dernières années, je connais l'histoire, ses blessures... J'ai une idée sur ces problèmes, et je ne serai pas seul pour gérer. Mais l'enjeu, il est là : pas forcément de le remettre au niveau de 2009, mais faire en sorte qu'il ait tous ses moyens physiquement. Il n'y a pas de problèmes sur le plan technique.


Le contre-argument des sceptiques, c'est de dire que Yoann Gourcuff a un poste de prédilection qui n'existe pas dans votre schéma préférentiel, le 4-4-2 avec milieu à plat...

J'ai joué un long moment avec Morgan Amalfitano en soutien de Kévin Gameiro ou Marama Vahirua avec Rafik Saïfi. Le 4-4-2, ce n'est pas deux attaquants de profondeur non plus. J'ai aussi joué avec des milieux axiaux comme Fabrice Abriel, certes un peu plus défensif, ou avec Amalfitano ou Yann Jouffre en milieux excentrés. L'animation du jeu…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant