Goulard : "Brexit, c'est par où la sortie ?"

le
0
La situation est grave, sans précédent dans l?histoire de la construction européenne, estime Sylvie Goulard. 
La situation est grave, sans précédent dans l?histoire de la construction européenne, estime Sylvie Goulard. 

La situation est grave, sans précédent dans l'histoire de la construction européenne : un Brexit mal géré risque d'entraîner l'Union européenne dans la tourmente. L'indécision actuelle donne le sentiment que la volonté du peuple britannique n'est pas respectée. Mme May a pourtant répété « Brexit means Brexit », le respect du choix démocratique des Britanniques commande d'agir vite, sans esprit de revanche ni naïveté. L'incertitude est préjudiciable à l'économie. Certaines décisions d'investissement ne sauraient être indéfiniment reportées. La sécurité des Européens d'Europe centrale installés au RU invite aussi à accélérer. Ils sont la cible de violences xénophobes dans un climat post-référendaire assez malsain. Enfin, il est crucial, pour les 27, de préserver le marché unique fondé sur quatre libertés indissociables (circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services) et, pour la zone euro, de rétablir sa souveraineté financière.

Les Britanniques tirent encore profit de la faiblesse de l'Europe

À ce jour, les esprits sont en proie à un juridisme étroit. Il est entendu que le Royaume-Uni peut se prévaloir de toutes les dispositions du traité, exactement comme s'il devait rester durablement membre de l'Union. Ce « business as usual » finira, hélas, par saper la confiance des citoyens dans l'Europe. À terme il créera plus de problèmes qu'il n'en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant