Google vend plus de publicités et améliore son bénéfice

le
0
Google vend plus de publicités et améliore son bénéfice
Google vend plus de publicités et améliore son bénéfice

Faute d'arriver à redresser sa filiale de téléphones Motorola, dont il vient d'annoncer la vente à Lenovo, Google a encore augmenté ses bénéfices l'an dernier, notamment en vendant davantage de publicités pour compenser la baisse de leur prix.Selon des résultats publiés jeudi, le bénéfice net du géant d'internet a progressé de 20% à 12,9 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année 2013, et de 17% à 3,8 milliards de dollars au quatrième trimestre.Le bénéfice trimestriel par action hors éléments exceptionnels, qui fait référence aux Etats-Unis, est toutefois inférieur de 25 cents aux attentes des analystes à 12,01 dollars.Davantage de publicités, mais moins chèresGoogle a livré des informations contrastées sur ses activités publicitaires, qui représentent la majeure source de revenus pour ses services gratuits sur internet et dont il est un poids lourd mondial: il s'est adjugé l'an dernier 32,84% des montants dépensés dans le monde pour des publicités en ligne dans le monde, selon la société spécialisée eMarketer.La nouvelle positive est qu'il a de nouveau vu progresser au quatrième trimestre le nombre de clics sur des publicités publiées sur ses sites, de 31% sur un an et de 13% comparé aux trois mois précédents. C'est quand les internautes cliquent sur ces publicités que le groupe est payé par les annonceurs.Cette forte augmentation a permis de compenser une évolution moins favorable: le prix moyen payé par clic a en revanche encore baissé, de 11% sur un an et de 2% sur un trimestre. Les annonceurs sont généralement prêts à payer moins cher pour des publicités s'affichant sur des smartphones, de plus en plus utilisés pour se connecter à internet.Pour s'adapter à la transition d'internet vers le mobile, Google propose depuis l'an dernier des produits publicitaires multi-écrans, pour des campagnes alliant les ordinateurs traditionnels et les appareils mobiles.Nikesh Arora, le dirigeant du groupe en charge ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant