Google soutient la recherche pour se racheter une conduite

le
0
Le groupe a renforcé son partenariat avec l'Institut français de recherche en informatique et en automatisme (Inria). Mais il est mis en cause en Europe pour ses pratiques dans la protection des données personnelles.

Google a sorti le grand jeu. Ce lundi, Vinton Cerf, vice-président de Google connu pour être l'un des pères de l'Internet, est venu en personne rencontrer Michel Cosnard, PDG de l'Institut national de recherche en informatique (Inria), afin de renforcer leur partenariat. Google et l'Inria coopèrent depuis quatre ans.

À travers cette coopération, «le travail d'une dizaine de chercheurs peut être financé», indique Michel Benard, responsable des relations de Google avec les universités en Europe. Ce partenariat est financé par Google au moyen de dons directs ou du financement d'étudiants pendant leur doctorat. L'originalité de la coopération est «de favoriser des recherches fondamentales, complexes, pour le long terme avec une importante prise...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant