Google revend les smartphones de Motorola au chinois Lenovo

le
0
Google revend les smartphones de Motorola au chinois Lenovo
Google revend les smartphones de Motorola au chinois Lenovo

Le géant d'internet Google a annoncé mercredi la cession des smartphones de Motorola au groupe chinois Lenovo pour 2,91 milliards de dollars, mettant fin à deux ans d'efforts pour relancer le fabricant qu'il avait acheté à prix d'or.

Lenovo reprend la marque Motorola et les produits déjà lancés ou en préparation, mais Google va conserver «la vaste majorité» du portefeuille de brevets de Motorola Mobility, et «continuer à les utiliser pour défendre l'écosystème d'Android», précise le géant d'internet dans un message sur son blog officiel.

Android est le système d'exploitation mobile de Google. Utilisé par un large éventail de fabricants comme Motorola mais aussi le numéro un mondial des smartphones Samsung, le logiciel domine aujourd'hui largement le marché tant des smartphones que des tablettes.

L'immense portefeuille de brevets de Motorola avait été l'une des principales motivations de Google quand il avait mis 12,5 milliards de dollars sur la table pour racheter la société en 2012. La revente des smartphones est tout de même un constat d'échec pour le groupe, qui a depuis taillé dans les activités et les effectifs de sa filiale, et en a revendu des morceaux à des tiers notamment les décodeurs payés 2,35 milliards de dollars par Arris il y a un an, sans parvenir jusqu'ici à la faire revenir aux bénéfices.

Motorola avait déposé les premiers brevets dans les années 1970

L'annonce du rachat des smartphones a plombé l'action Lenovo jeudi à Hong Kong où elle plongeait de plus de 8% en séance, à 10,06 dollars de Hong Kong (0,9 euro). Google et Lenovo ont cependant affirmé que l'accord profiterait aux deux parties. «Lenovo a l'expertise et les capacités pour faire de Motorola un acteur majeur de l'écosystème Android», a commenté le directeur général de Google, Larry Page, dans un communiqué. De son côté, le PDG de Lenovo Yang Yuanqing a souligné que l'acquisition donnait à Lenovo «l'occasion de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant