Google préparerait en secret un casque à réalité augmentée

le
0
Google préparerait en secret un casque à réalité augmentée
Google préparerait en secret un casque à réalité augmentée

C'est un secret de Polichinelle, Google travaille sur un casque à réalité virtuelle. Toutefois, Google aurait abandonné l'idée de concurrencer Oculus (Rift) ou HTC (Vive), mais concentrerait ses efforts sur un modèle entièrement autonome et davantage centré sur la réalité augmentée, n'ayant pas besoin de se connecter à un smartphone, selon les sites Recode et Engadget.À l'heure actuelle, Google propose déjà un casque à réalité virtuelle, basique, mais très efficace. Il s'agit du Cardboard, un casque de réalité virtuelle en carton dans lequel doit être inséré son smartphone doté de YouTube et d'applications compatibles. En France, cette visionneuse est vendue 20 euros et est compatible avec la plupart des téléphones Android et iOS équipés d'écrans de 4 à 6 pouces.

Ce nouveau projet de casque ne devrait nécessiter aucune connexion à distance pour fonctionner correctement, mais simplement disposer d'un emplacement pour glisser un smartphone sous Android, à l'image du Cardboard, mais en beaucoup plus élaboré. Évidemment, aucune date de commercialisation de ce mystérieux casque n'a encore transpiré. Ce qui est sûr en revanche, c'est que Google va inaugurer à l'automne 2016 Daydream, sa toute nouvelle plate-forme sous Android dédiée à la réalité virtuelle présentée lors de sa conférence I/o en mai dernier. Afin d'illustrer son projet, Google avait alors présenté une ébauche de casque accompagné d'une télécommande.

En fait, ce casque pourrait surtout permettre d'évoluer en réalité augmentée, un peu à la manière de ce que propose aujourd'hui (aux seuls développeurs pour le moment) Microsoft avec ses lunettes Hololens. Pour cela, Google peut compter sur Magic Leap, une startup dans laquelle la société de Mountain View (États-Unis) a déjà beaucoup investi et qui développe des solutions spectaculaires de réalité augmentée. Pour rappel, celle-ci permet de faire évoluer du contenu virtuel dans un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant