Google, Facebook ou Spotify : tous fous de "Star Wars"

le
0
Google, Facebook ou Spotify : tous fous de "Star Wars"
Google, Facebook ou Spotify : tous fous de "Star Wars"

À l'occasion de la sortie dans les salles de "Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force", ce mercredi 16 décembre 2015 en France (deux jours avant les États-Unis), de nombreux portails internet se mettent aux couleurs de la célèbre saga.Personnaliser sa photo de profil sur FacebookFacebook propose à son milliard et demi de membres de modifier durant quelques jours leur photo de profil, en y incluant un sabre laser (bleu pour les rebelles, rouge pour le côté obscur). L'opération est extrêmement simple puisqu'il suffit pour cela de se rendre sur un statut dédié sur la page Star Wars Movies et de cliquer sur le bouton "Essayer".Modifier sa photo de profil : facebook.com/starwarsmovies

S'échanger des stickers "Star Wars"À noter que Facebook propose également de télécharger un pack de stickers dédiés à l'univers "Star Wars" pour se communiquer avec ses amis via Messenger.Télécharger le pack de stickers "Star Wars" pour Messenger : facebook.com/stickers

Tout Google aux couleurs de Star WarsGoogle propose de s'immerger dans l'univers de "Star Wars" via l'ensemble de ses applications (Gmail, Youtube ou encore Google Maps), toutes aux couleurs, aux choix, du côté lumineux ou obscur de la Force. À noter que cela fonctionne aussi bien sur ordinateur, smartphone et tablette dès lors que l'on est connecté à son compte.Découvrir Google "Star Wars" : google.com/starwars

Transformer son mobile en sabre laserComme si cela ne suffisait pas, Google propose également un jeu exclusivement disponible via son navigateur Chrome sur mobile. Dès lors le smartphone fait office de sabre laser, à tenir donc à la verticale et avec les deux mains, pour une expérience unique en son genre.Découvrir le jeu "Sabre Laser" (sur mobile et sous Chrome) : lightsaber.withgoogle.com

Découvrir les goûts musicaux de Dark Vador ou de YodaLe site de streaming musical Spotify propose de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant