Google devient Alphabet : ce que ça change

le , mis à jour à 11:50
0
Google devient Alphabet : ce que ça change
Google devient Alphabet : ce que ça change

Surprise ! Les dirigeants de Google ont annoncé, en fin de journée lundi, la création d'Alphabet, une holding destinée à chapeauter les sociétés de Google Inc. y compris le fameux moteur de recherche. Un changement tout sauf anecdotique.

Nouveau nom, nouvelle ambition. En choisissant de baptiser sa maison-mère Alphabet (prononcer à l'anglaise, «Alphabète»), Google troque un nom obscur pour une référence universelle. Le terme mathématique «gogol», -un nombre suivi de cent zéros-, symbolisait les possibilités infinies du moteur de recherche, pouvant indexer des pages web par milliards. Un truc de geeks, en somme. L'alphabet, au contraire, est le plus petit dénominateur commun de tous les utilisateurs de Google, ce que les hommes ont en partage depuis le plus jeune âge (même s'il existe plusieurs alphabets). Il représente aussi l'ambition entretenue par Google depuis plusieurs années d'être présent dans tous les secteurs porteurs, comme la santé ; de proposer l'alpha et l'oméga de l'innovation. Seul bémol, comme l'a noté avec humour une internaute, «Alphabet» n'est pas le meilleur terme pour être bien référencé dans Google !

You’d think the founders of Google would pick a more googleable company name than Alphabet— Melissa[glory emoji] (@0xabad1dea) 10 Août 2015

Google se recentre sur le web. Google revient à son cœur de métier : la recherche (Search), la publicité en ligne (AdSense, AdWords), la cartographie (Maps, Earth), la vidéo en ligne (YouTube) et le mobile (Android). Alphabet détiendra 100 % de cette entité, dont la direction générale est cédée par Larry Page à Sundar Pichai, âgé de 43 ans et actuellement vice-président en charge des produits du groupe. «Google lui-même a toutes sortes de nouveaux produits, et je sais que Sundar se concentrera sur l'innovation en continuant à étendre les frontières. (...) Les lancements récents tels que Google Photos et Google Now utilisant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant