Google de plus en plus optimiste pour son projet de voiture sans conducteur

le
0
Google de plus en plus optimiste pour son projet de voiture sans conducteur
Google de plus en plus optimiste pour son projet de voiture sans conducteur

Le géant américain d'internet Google a indiqué lundi qu'il avait fait des progrès dans son projet de voiture sans conducteur, se disant désormais "plus optimiste" quant à la possibilité de lancer un jour ce véhicule "sans intervention humaine".Dans un post sur son blog, la société californienne explique que depuis sa dernière mise à jour en août 2012, cette voiture a parcouru "des dizaines de milliers de kilomètres dans les rues de Mountain View", ville où est basé Google, afin de peaufiner le logiciel utilisé.Google, qui teste ces véhicules autonomes depuis 2010, assure avoir surmonté certains des obstacles majeurs rencontrés dans la conduite en ville."Conduire ne serait-ce qu'un ou deux kilomètres en ville est bien plus compliqué que de parcourir cette distance sur une autoroute, car des centaines d'objets divers bougent selon des règles du code de la route multiples dans un espace réduit", affirme dans ce post Chris Urmson, responsable chez Google du projet de voiture sans conducteur."Nous avons amélioré notre logiciel afin qu'il puisse détecter des centaines d'objets différents en même temps, que ce soit des piétons, des bus, un panneau stop dans les mains d'un agent chargé de la circulation, ou un cycliste faisant des gestes pour indiquer qu'il veut tourner", ajoute-t-il. "Un véhicule sans conducteur peut prêter attention à toutes ces choses d'une manière qu'un être humain ne pourrait physiquement pas faire, et sans même être fatigué ou distrait".Google joint une vidéo sur son blog qui montre comment la voiture autonome circule à travers une zone en construction, repère des piétons et des cyclistes, ou réagit à l'approche d'un passage à niveau."Ce qui semble chaotique et aléatoire dans une rue en ville pour l'oeil humain est en fait assez facilement prévisible pour un ordinateur", fait valoir Chris Urmson.Il note toutefois que Google a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant