Goodyear : la direction exige la libération des cadres séquestrés

le
26
À l'usine d'Amiens-Nord, le 5 janvier 2014.
À l'usine d'Amiens-Nord, le 5 janvier 2014.

La direction de Goodyear pour la France a annoncé qu'elle refusait de rencontrer les élus du personnel d'Amiens-Nord tant que deux cadres de l'usine seront séquestrés. "La direction de GDTF (Goodyear-Dunlop Tires France) ne participera à aucune réunion avec les représentants des salariés tant que deux de ses dirigeants seront séquestrés", a indiqué sans plus de précision la direction de l'équipementier en France. "Tant que les cadres ne seront pas libérés, il n'y aura pas de réunion ? Eh bien, nous, on dit que tant qu'il n'y aura pas de réunion, ils ne seront pas libérés", a réagi Mickaël Wamen, leader de la CGT, syndicat ultra-majoritaire à Amiens-Nord. Le directeur de production de l'usine, Michel Dheilly, et le directeur des ressources humaines (DRH), Bernard Glesser, sont retenus depuis 10 h 30 lundi dans une salle de réunion, dont une des portes a été bloquée par un imposant pneu de machine agricole, et où ils ont passé la nuit de lundi à mardi.La CGT avait annoncé la tenue d'une réunion dans les locaux de l'inspection du travail d'Amiens à 10 heures entre représentants du personnel, représentants de l'État et de la direction, tout en indiquant qu'elle en attendait confirmation. Le syndicat espère l'application d'une version "améliorée" d'un plan de départs volontaires (PDV) abandonné en 2012, avec des primes de licenciement "qui soient au minimum sur les bases du PDV" et des congés de reclassement allongés. "Si on les laisse...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • doullens le mardi 7 jan 2014 à 15:29

    @ mucius il y a une heurepour qui tu te prend pour juger des ouvrier ta vraiment rien d’autre a faire que de passer ton temps a méprise les autres ?

  • SuRaCtA le mardi 7 jan 2014 à 15:05

    Un gouvernement avec des corrones et faisant respecter l’État de droit ferrait le nécessaire pour ramener l'ordre et punir de façon exemplaire les coupables afin de dissuader ceux qui aurait de telles idées à l'avenir... Mais on a Hollande, une chiffe mole indésice et frileuse...

  • doullens le mardi 7 jan 2014 à 14:29

    http://blog.cgt-goodyear-nord.com/

  • doullens le mardi 7 jan 2014 à 14:28

    @ mucius il y a 33 minutessa fait des année que long subit un harcèlement moral sans limite notre combat et légitime .

  • M4426670 le mardi 7 jan 2014 à 14:11

    C'est la loi du plus fort!!!!!

  • M4426670 le mardi 7 jan 2014 à 14:10

    La France n'est plus un pays "de droit"!!!!!

  • M4426670 le mardi 7 jan 2014 à 14:10

    Il ne peut y avoir de "négociations" avec des preneurs d'otages!!

  • fquiroga le mardi 7 jan 2014 à 14:02

    Mais que fait la police?????

  • mucius le mardi 7 jan 2014 à 13:53

    @doullens Quand tu seras séquestré par des skins dans un lieu privé (chez toi par exemple), le gouvernement n'aura pas à intervenir non plus. Si on suit les âneries que tu écris et qui correspondent bien au QI moyen du cégétiste.

  • mucius le mardi 7 jan 2014 à 13:49

    Les voyous de la CGT ont encore frappé. En toute impunité comme d'habitude! Rappelons que la séquestration est un crime. A fortiori assiociée à un chantage comme ici. Par contre les petites conn... de Die.udonné seraient pis que tout! On marche sur la tête dans ce pays. Fuyons!