Goodyear : comment Titan a dit non à Montebourg

le
0
Maurice Taylor, le président du groupe américain, explique au ministre pourquoi il jette l'éponge sur la reprise de Goodyear d'Amiens Nord.

C'est une lettre étonnante que Maurice Taylor, le patron du groupe américain Titan réputé pour son franc-parler, a adressée à Arnaud Montebourg et qu'ont révélée Les Échos mardi soir. Ce courrier, brutal, explique au ministre du Redressement productif les raisons pour lesquelles il n'est plus intéressé par la reprise de l'activité pneus agricoles du site Goodyear d'Amiens-Nord, un site qu'il convoitait jusqu'à l'an dernier. «J'ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France», écrit le patron américain. «Nous croyez-vous assez stupi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant