Good Morning England

le
0
Good Morning England
Good Morning England

Des observateurs unanimes, et pourtant : pour la première fois depuis la saison 2006-07, quatre équipes anglaises ont terminé en tête de leur groupe de Ligue des Champions et disputeront donc les huitièmes de finale en février. Mieux, avec Chelsea, second du groupe C, c'est un 100% pour l'Angleterre qui débarque donc au deuxième tour avec cinq représentants. Majuscule.

Une confession lâchée au c½ur de l'hiver dernier comme une réalité qu'on agite pour éveiller les consciences : en déplacement au Louis-II le 22 novembre 2016, Tottenham vient de s'incliner pour la troisième fois en cinq étapes d'une phase de poules que les Spurs termineront finalement troisièmes, avant de laisser filer la Ligue Europa dès les seizièmes de finale face à La Gantoise (0-1, 2-2), pour se concentrer sur la Premier League. Un joueur de l'effectif racontera alors quelques semaines plus tard ceci : "À Monaco, on n'a pas fait un mauvais match mais, trois jours avant, on a gagné face à West Ham 3-2 à la dernière seconde et le week-end suivant, on affrontait Chelsea. C'était la guerre. Quand on est arrivés à Monaco, on était cuits." Douze mois se sont étirés depuis et l'Angleterre a évolué sur un détail immense : pour la première fois de son histoire, elle présentera cinq équipes sur la grille de départ des huitièmes de finale de la Ligue des Champions en février prochain.

Liverpool détruit le Spartak, Naples file en C3

Et pourtant, rien n'a changé. Mieux, les voix se sont élevés, les avocats se sont succédés, d'Antonio Conte à José Mourinho. "Je pense que cette compétition est plus difficile pour les clubs anglais, parce que notre championnat est plus dur, expliquait alors le premier à la fin de l'été, un titre de champion d'Angleterre dans la poche. J'ai connu des clubs où, avant la Ligue des Champions, on se reposait. En Angleterre, ce n'est pas facile, voire impossible, de faire ça. Si vous voulez le faire, vous prenez de grands risques. " Preuve en est : Manchester United, déjà qualifié avant de recevoir le CSKA Moscou (2-1) cette semaine, qui a vu ce rendez-vous placé entre un déplacement à l'Emirates et la réception de Manchester City, dimanche. Mourinho, également à la fin de l'été : "L'an dernier, pendant le dernier mois de championnat, le Real a joué avec son équipe

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant