Gomis et Ayew marchent sur Manchester United

le
0

Jusqu'ici invaincu en Premier League, un pâle et peu inspiré Manchester United a essuyé ce dimanche son premier revers de la saison à Swansea (2-1). Portés par les anciens pensionnaires de Ligue 1 Gomis et Ayew, les Swans ont signé un précieux succès et passent quatrièmes au classement, avec une longueur d'avance sur leurs adversaires du jour.

Swansea 2-1 Manchester United

Buts : Ayew (61e), Gomis (66e) pour les Swans // Mata (48e) pour les Red Devils

Pour sa cinquantième sur le banc de Manchester United, Louis van Gaal rêvait sans doute d'un autre cadeau. Comme la saison dernière, le manager néerlandais et ses joueurs se sont inclinés face à Swansea (2-1), ce dimanche après-midi. La première défaite des Red Devils cette saison en Premier League et un succès plus que logique pour la formation, elle qui demeure toujours invaincue. Une victoire qui porte l'empreinte de deux anciens joueurs de Ligue 1 : Bafétimbi Gomis et André Ayew. Le premier a usé la défense de United tandis que le second a encore fait preuve de sa hargne tant appréciée. Plus que jamais, après son nul obtenu à Chelsea (2-2) en ouverture du championnat, Swansea confirme qu'elle figure parmis les escouades les plus excitantes outre-Manche.

La panthère sort ses griffes


N'étant pas réputé pour être un homme patient et indulgent, Louis van Gaal choisit de se passer de Januzaj dans son onze de départ. Le Belge, peu fringant lors de ses dernières sorties, cède sa place en soutien de l'attaquant à Herrera, convaincant à ce poste lors de la seconde période face à Bruges en barrages retour de C1. De son côté, Gary Monk reconduit son 4-3-3 habituel, à l'exception de son feu follet Jefferson Montero, forfait de dernière minute et remplacé par Routledge. Et comme à son habitude, c'est Manchester United qui prend les choses en main. D'entrée, Depay fait chauffer les gants de Fabianski sur coup franc (2e). Les Red Devils posent leur étreinte progressivement avec une possession largement à leur avantage. Mais hormis une énorme occasion de Mata à la conclusion d'un joli mouvement amorcé par Depay et relayé par Herrera, l'attaque mancunienne manque de mouvements. À l'image d'un Rooney redevenu ordinaire et peu inspiré après son hat-trick contre Bruges.

Sans compter que Sergio Romero ne rassure pas derrière avec un jeu au pied pas…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant