Golfe persique : incident en mer entre des bâtiments iraniens et américains

le
0
Golfe persique : incident en mer entre des bâtiments iraniens et américains
Golfe persique : incident en mer entre des bâtiments iraniens et américains

Quatre navires militaires iraniens sont passés mardi à pleine vitesse près du destroyer américain USS Nitze avec leurs armes découvertes dans le détroit d'Ormuz, ont indiqué des responsables américains de la Défense mercredi, ajoutant que cette manoeuvre a constitué une rencontre «dangereuse et non professionnelle».

 

Le bâtiment américain a tiré des fusées d'avertissement, a sifflé et essayé sans succès de communiquer avec les navires iraniens, a précisé Kyle Raines, un porte-parole du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), dans un communiqué. Selon lui, les vaisseaux iraniens se sont approchés à moins de 300 m du destroyer américain qui était accompagné d'un autre navire américain, l'USS Mason.

 

Cette rencontre s'est déroulée dans les eaux internationales du détroit d'Ormuz, voie commerciale essentielle du trafic international, au sud de l'Iran et au nord des Emirats arabes unis.

 

Une collision évitée difficilement

 

Selon le Centcom, l'USS Nitze, qui peut tirer des missiles balistiques, a dû «changer de cap pour éviter une éventuelle collision, alors que ses possibilités de manoeuvre étaient limitées car il était près de plateformes pétrolières». Finalement, les navires iraniens «ont ralenti avant de s'éloigner», a ajouté le Centcom.

 

«Nous estimons que cette interaction a été dangereuse et non professionnelle car les navires iraniens n'ont pas respecté les lois internationales et les règles de navigation maritime internationalement reconnues», a conclu le Centcom dans son communiqué.

 

Interrogé sur le sujet, le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan a déclaré jeudi que «les unités navales (de son pays) avaient le devoir d'assurer la sécurité du pays en mer et dans le Golfe Persique».

«Naturellement, ces navires contrôlent constamment les mouvements des vaisseaux étrangers et naturellement cela se produit dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant