Golf - Masters Augusta 2016 : le temple de la balle blanche

le
0
Le Masters débute aujourd'hui (Andrew Redington/Getty Images/AFP).
Le Masters débute aujourd'hui (Andrew Redington/Getty Images/AFP).

Qui revêtira la blazer vert à Augusta dimanche prochain ? Le Masters, qui débute ce jeudi sur ce parcours de légende situé en Georgie, États-Unis, a pour tradition que le gagnant du tournoi enfile cette veste qui est remise par le vainqueur de l'édition précédente. Mais, malgré le caractère original voire farfelu de la récompense, Augusta est l'événement le plus réputé de la planète golf. Et la tradition sur le parcours y est très stricte. Les smartphones sont interdits, pour le plus grand désarroi des accros aux réseaux sociaux. Il n'y a plus de billets en vente depuis 1972, la sélection des spectateurs se fait sur liste d'attente et même un multimilliardaire comme Bill Gates a dû s'y résoudre et patienter. Les commentateurs de télévision ne doivent pas critiquer le parcours sous peine d'être blacklistés. La casquette à l'envers est interdite, mais le chewing-gum est toléré. Il est interdit également de courir. Du coup, il est fréquent de voir les spectateurs imiter Yohann Diniz et s'adonner à la marche sportive.

Augusta n'est pas non plus le Stade de France et ne se soumet pas à être un lieu ad hoc prêt à accueillir moult événements. Pas de Ryder Cup, d'US Open ou d'US PGA à Augusta : le Masters, et le Masters seulement, y est disputé. Premier tournoi calendaire du grand chelem, il est l'équivalent d'une phase finale de Coupe du monde aux États-Unis d'un point de vue médiatique. Le jeune Jordan...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant