Goldman Sachs revoit sa politique de bonus

le
0
La banque américaine a décidé de lier le versement de ses bonus «aux performances de long terme» de ses cadres dirigeants. Les salaires et bonus pourraient atteindre un niveau record à Wall Street au titre de 2010.

Goldman Sachs veut se donner une nouvelle conduite. Impliquée dans une affaire de délits d'initiés et critiquée pour sa politique de bonus, la banque américaine veut désormais éviter «les prises de risque inconsidérées». Il y a trois ans, son patron, Lloyd Blankfein, avait choqué l'opinion publique en percevant un bonus record de près de 68 millions de dollars. L'an passé, beaucoup pensaient même qu'il toucherait une prime de 100 millions de dollars. Il n'avait perçu finalement «que» neuf millions.

Désormais, la banque américaine a décidé de lier le versement de ses bonus «aux performances de long terme» de ses cadres dirigeants. Parmi elles, le taux de rentabilité des capitaux propres, le rendement de l'avoir des actionnaires ordinaires, la valeur des actions Goldman Sachs ou encore le résultat par action. Ainsi, ce plan autorise les bonus «en numéraire», «à base d'actions ou d'autres titres» Goldman Sachs, ou sous forme «d'autres avoirs», précise la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant