Goldman Sachs-Quatrième trimestre consécutif de baisse du bénéfice

le , mis à jour à 16:53
0
 (Actualisé avec ROE, commentaire d'analyste, cours) 
    par Sudarshan Varadhan 
    19 avril (Reuters) - Goldman Sachs Group  GS.N  a fait état 
mardi d'un bénéfice en baisse pour le quatrième trimestre 
consécutif, la volatilité des marchés ayant à nouveau pénalisé 
ses activités sur le front obligataire et dans la banque 
d'investissement. 
    La dernière grande banque américaine à publier ses résultats 
du premier trimestre a annoncé un bénéfice net part du groupe en 
baisse de 56,3% à 1,2 milliard de dollars (1,06 milliard 
d'euros), soit 2,68 dollars par action. 
    Ce solde est à comparer à un bénéfice de 2,75 milliards de 
dollars (5,94 dollars par action) un an plus tôt, lorsque la 
banque avait publié ses meilleurs résultats trimestriels en cinq 
ans. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 2,45 
dollars, selon Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Le produit net bancaire sur les trois mois au 31 mars a 
baissé de 40,3% à 6,34 milliards de dollars, soit son plus bas 
niveau depuis le troisième trimestre 2011. Il est inférieur au 
consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était de 6,73 milliards de 
dollars. 
    "L'environnement opérationnel sur ce trimestre a présenté 
une large gamme de défis ayant provoqué des vents contraires 
pour pratiquement toutes nos activités", déclare dans un 
communiqué le directeur général Lloyd Blankfein. 
    Les difficultés que rencontre la banque sont illustrées par 
une rentabilité de fonds propres ("return on equity"/ROE) de 
6,4% sur le trimestre, contre 14,7% un an plus tôt. 
    "Le marché s'attendait à un trimestre faible mais nous 
pensons que l'ampleur de cette faiblesse en ce qui concerne le 
produit net bancaire sera une déception à un moment où les gens 
s'interrogent sur le calendrier de la reprise", écrit dans une 
note l'analyste Glenn Shore (Evercore ISI).  
     
    L'ACTION SE RETOURNE À LA HAUSSE  
    L'action Goldman Sachs, qui a chuté d'environ 12% du début 
de l'année à la clôture de lundi, a ouvert mardi en légère 
baisse avant de se retourner à la hausse. Elle prenait 1,9% à 
162,04 dollars vers 14h00 GMT. 
    Les revenus de la branche obligations, devises et matières 
premières (FICC) ont baissé d'environ 47% à 1,66 milliard de 
dollars, soit 26,2% du produit net bancaire total, bien loin des 
40% qui étaient la norme avant la crise financière. 
    Les revenus de la banque d'investissement ont reculé de 
23,2%, à 1,46 milliard de dollars. Ceux du trading actions sont 
en baisse de 9,3%. 
    Comme d'autres banques de Wall Street, Goldman Sachs a 
souffert de la baisse des cours des ressources de base et du 
pétrole ainsi que des craintes concernant l'économie chinoise et 
des incertitudes entourant les taux d'intérêt aux Etats-Unis. 
    Dans ce contexte, Goldman mène une politique d'économies. 
Les charges d'exploitation ont ainsi baissé de 28,7% au premier 
trimestre, à 4,76 milliards de dollars, avec une baisse de 40,3% 
des coûts des rémunérations, à 2,66 milliards de dollars. 
    Les charges hors rémunérations ont baissé de 5,6% à 2,1 
milliards de dollars, au plus bas en sept ans, conséquence d'une 
réduction des provisions pour frais juridiques et autres 
questions réglementaires. 
    Morgan Stanley  MS.N , rivale traditionnelle de Goldman 
Sachs, a publié lundi un bénéfice trimestriel réduit de plus de 
la moitié sur un an, pour des raisons similaires.   
     
 
 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant