Goldman Sachs hésite entre Paris et Francfort après le Brexit

le
16
APRÈS LE BREXIT, GOLDMAN SACHS HÉSITE ENTRE PARIS ET FRANCFORT
APRÈS LE BREXIT, GOLDMAN SACHS HÉSITE ENTRE PARIS ET FRANCFORT

PARIS (Reuters) - La banque d'affaires américaine Goldman Sachs hésite entre Paris et de Francfort pour transférer 1.000 à 2.000 emplois actuellement basés à Londres, après la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, écrit lundi Le Monde sans citer ses sources.

La possible perte du "passeport européen", qui assure l'accès aux marchés de l'Union européenne, obligerait les sociétés régulées à Londres à obtenir un agrément dans un pays de l'UE, ce qui suscite la convoitise de nombreuses places financières comme Paris, Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin.

"Selon nos informations, la banque américaine (...) se concentre désormais sur la capitale française ou le centre financier allemand", avance le quotidien, qui précise qu'officiellement, Goldman Sachs dit n'avoir pris encore aucune décision. Un porte-parole de la banque à Paris n'était pas immédiatement joignable pour commenter l'article du Monde.

La publication de cette information intervient alors que certains représentants de la Place de Paris craignent que la décision des députés de durcir la Taxe sur les transactions financières (TTF) dans le cadre du projet de budget 2017 nuise à la vaste campagne lancée par Paris pour séduire les investisseurs internationaux dans le cadre du Brexit.

(Julien Ponthus, Jean-Baptiste Vey et Maya Nikolaeva, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9080875 le mardi 25 oct 2016 à 12:53

    De toute façon, étant donné le danger que représentent les banlieues parisiennes et l'insécurité ambiante, leur choix sera bref ! Qu'on se le dise !

  • M7097610 le mardi 25 oct 2016 à 10:56

    pour trafiquer les comptes publics, nos énarques n'ont pas besoin d'eux. Athénes, leur gros client, est plus indiqué. Perso, j'interdirais à cette banque d'exercer en europe.

  • macgiver le mardi 25 oct 2016 à 09:26

    Je leur conseille Athènes ... lol!

  • M1945416 le mardi 25 oct 2016 à 09:19

    afbidart ;-)

  • M1945416 le mardi 25 oct 2016 à 09:18

    GS c'est pas eux qui ont trafiqués les chiffres de la Grèce pour son entré en Europe ??

  • crcri87 le lundi 24 oct 2016 à 21:16

    Pour les banquiers les danseuses sont à Paris

  • g.gigon le lundi 24 oct 2016 à 19:09

    Narco-finances, les impunis n'ont pas de frontière.

  • mucius le lundi 24 oct 2016 à 16:47

    Faut rappeler à GS qu'en France on les déteste. Nous on préfère nos agriculteurs, nos artisans traditionnels et des usines avec des cheminées qui fument. Et si vous venez ici on va essayer de vous taxer comme vous le méritez.

  • yeye84 le lundi 24 oct 2016 à 16:34

    Changer des lois pour une banque coupable de blanchiment d argent de la drogue et de la pro..stitution .. je ne sais pas qui est le plus lamentable !!

  • M3156734 le lundi 24 oct 2016 à 16:03

    Commentaires lamentables: Vous êtes comme ces députés et ne voulez pas de 2000 emplois. Vous voulez maintenir des électeurs chomeur toute barre à gauche. Attention, il n'y aura pas de second Brexit pour créer 100000 emplois en France. Un pays qui voudrait vraiment réduire le chômage aurait déjà des projets de lois en cours pour améliorer l'environnement fiscal et légal pour l'installation des sociétés en France, leur transfert, leurs employés, l'absence de taxation des transactions financieres.