Goldman Sachs fait reculer le pétrole

le
0
MATIÈRES PREMIÈRES HEBDO - Au cours de la semaine du 11 avril, la banque américaine a appelé ses clients à prendre leurs bénéfices. Le baril est retombé à 106 dollars tandis que cuivre, plomb et nickel chutaient.

Les craintes sur la demande s'installent

Le seuil des 105 dollars le baril a été sauvé de justesse à New York. Sur les seules deux séances de lundi et mardi dernier, le baril de «light sweet crude» pour livraison en mai a perdu près de 6% à 106,25 dollars tandis que le Brent de la Mer du Nord abandonnait 3,06 dollars à 120,92 dollars.

Les investisseurs ont été troublés par une note surprise de la banque américaine Goldman Sachs, transmise à ses clients et dévoilée sur les marchés. Celle-ci annonçait la clôture de ses positions à l'achat sur un panier de matières premières, dont le pétrole, estimant que la hausse des prix devrait entraîner une baisse de la demande. Son appel aux prises de bénéfices a été renforcé par la publication du rapport du FMI et de l'AIE. Le premier a déjà revu en baisse de 0,2 point sa prévision de croissance de l'économie américaine pour 2011, à 2,8%. Quant au second, il confirme dans son rapport mensuel l'existence d'un «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant