Goldman Sachs affecté par la baisse du trading

le
0
GOLDMAN SACHS PUBLIE UN BÉNÉFICE EN BAISSE AU 3E TRIMESTRE
GOLDMAN SACHS PUBLIE UN BÉNÉFICE EN BAISSE AU 3E TRIMESTRE

(Reuters) - Goldman Sachs a publié jeudi un bénéfice trimestriel en baisse de 2% sur un an, conséquence du recul marqué des volumes de trading obligataire, la principale activité du groupe.

Les revenus générés par les activités obligataires, de changes et de matières premières (FICC) ont chuté de 44% à 1,25 milliard de dollars sur le trimestre clos le 30 septembre.

La cinquième banque américaine par les actifs a réalisé sur la période juillet-septembre un bénéfice de 1,43 milliard de dollars, soit 2,88 dollars par action, contre 1,46 milliard (2,85 dollars/action) sur la période correspondante l'an dernier.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un bénéfice par action (BPA) de 2,43 dollars.

L'action Goldman Sachs perdait 2,5% dans les transactions en avant Bourse après la publication de ces résultats, en dépit de ces bénéfices supérieurs aux attentes et de l'annonce d'un relèvement de l'acompte trimestriel sur dividende, à 55 cents par titre.

"Les résultats du troisième trimestre reflètent une période d'activité ralentie des clients", a déclaré le PDG du groupe, Lloyd Blankfein, cité dans un communiqué.

L'activité de trading obligataire a été freinée pendant plusieurs semaines avant la réunion de politique monétaire de septembre de la Réserve fédérale, les marchés spéculant sur un début de réduction des achats d'obligations de la banque centrale.

Goldman Sachs n'a pas été le seul acteur du marché touché par ce phénomène mais elle est davantage dépendante de l'activité de trading obligataire que ses grandes concurrentes, plus présentes dans la banque de détail.

JPMorgan Chase & Co a vu ses revenus de trading baisser de 8% au troisième trimestre tandis que le recul a atteint 26% chez Citigroup et environ 20% chez Bank of America.

Les revenus des investissements en compte propre de Goldman Sachs ont également baissé, de 18%, à 1,48 milliard de dollars.

Les revenus du trading actions ont diminué de 18% à 1,62 milliard et ceux du conseil en banque d'investissement de 17% à 423 millions. Parallèlement, ceux tirés des émissions de titres ont progressé de 13% à 743 millions.

Lauren Tara LaCapra et Tanya Agrawal; Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant