Goldman, BofA abaissent leurs prévisions pour la livre sterling

le
0
    LONDRES, 27 juin (Reuters) - Bank of America Merrill Lynch 
et Goldman Sachs ont abaissé leurs prévisions à court terme pour 
la livre sterling à des niveaux tout juste inférieurs à ses 
niveaux actuels, estimant que le potentiel de nouvelles pertes 
pour la devise britannique sous le coup du "Brexit" paraît 
limité d'ici la fin de l'année. 
    A la suite du plus fort décrochage quotidien que la livre 
ait subi dans l'histoire contemporaine, les deux banques ont dû 
revoir en baisse leurs prévisions pour 2016, de près de 30 cents 
dans le cas de Bank of America Merrill Lynch. 
    Goldman Sachs s'attend de son côté à ce que la livre se 
traite à son niveau actuel de 1,34 dollar en fin d'année et 
prévoit une remontée progressive de la monnaie britannique dans 
les trois mois à venir après des creux touchés contre l'euro et 
le dollar.  
    "A moyen terme, nous pensons que la livre reprendra quelques 
forces", écrivent les analystes de Goldman dans une note. 
    "Nous ne nous attendons pas à ce que le choc lié à 
l'incertitude politique soit aussi important que celui de (la 
faillite de) Lehman ou qu'il ait le même impact au niveau 
mondial. Bien que nous prévoyions désormais que le Royaume-Uni 
entre en récession au premier semestre 2017, il devrait s'agir 
d'une récession modérée en regard du passé", ajoutent-ils. 
     
    Lire également Goldman Sachs revoit en baisse sa prévision 
pour le Stoxx 600:       
 
 (Patrick Graham et Jamie McGeever, Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant