Golden State : Curry répond aux attentes qui entourent son équipe

le
0

Avec l’arrivée de Kevin Durant à Golden State, l’année prochaine risque d’être difficile à vivre pour les franchises NBA. Stephen Curry préfère tempérer sur la puissance de cette équipe même s’il sait que ce sera le titre ou rien.

Après avoir conservé ses meilleurs joueurs, les Warriors ont enregistré l’arrivée d’une star de la ligue, Kevin Durant. MVP en 2014, l’ancien d’Oklahoma est aussi l’un des meilleurs marqueurs depuis ses débuts en 2007. Ajoutez à cela le double MVP Stephen Curry, le très sérieux Klay Thompson, les polyvalents Andre Iguodala et Draymond Green, et vous obtenez l'une des meilleures équipes que la NBA n’ait jamais portée.

« Nous n’allons pas éclater tout le monde »

Cette arrivée du MVP 2014 chez les Warriors (record bilan en 2016 avec un 73-9) est décriée par nombre de journalistes, consultants et joueurs. Sous le feu des critiques, Stephen Curry calme le jeu. « Parce que nous avons KD, parce que nous avons ces autres gars dans l’équipe, nous avons effectivement une des équipes les plus talentueuses de la NBA, mais ça ne veut pas dire que nous allons éclater tout le monde, assure le meneur lors d'un entretien accordé à Mercury News. Nous allons devoir bosser. Nous allons devoir bien jouer. Rien ne va nous être donné. Nous n’allons pas faire 82-0 et éclater tout le monde. Il va y avoir du challenge » a déclaré Steph Curry en zone mixte.

Embouteillage dans le cinq majeur

Evidemment, tout est plus facile quand vous possédez une constellation de stars dans votre cinq de départ. Mais de là à tout écraser ? Surement pas. Il faut créer une alchimie et trouver des automatismes entre les joueurs. Que ce soit Chef-Curry ou KD, tous deux sont des mangeurs de shoots. La saison passée, Klay Thompson dépliait son bras 17 fois dans un match, 19 tentatives pour Durant et Curry portait son total à 20. Malheureusement pour eux, il n’y a qu’un ballon sur le terrain et les égos risquent d’être mis à rude épreuve.

Un titre quasi obligatoire

Avec un roster pareil, c’est le titre ou rien pour la saison prochaine. Auteurs de la meilleure saison régulière de l’histoire, avec 73 victoires et seulement 9 défaites, les Warriors jouaient déjà le titre sans Durant. Alors avec, impossible de revoir les objectifs à la baisse. Mais maintenant, avec ce joueur d’exception en plus, Golden State sera attendu au tournant, et le moindre faux-pas sera mis sous les feux de la rampe. Steph Curry assume les attentes et ressent déjà la pression. « C’était la même chose l’an dernier. Nous sommes habitués à ce type de pression. Nous savons à quoi ça ressemble. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant