Gold One et Gold Fields vont récupérer les résidus d'or et d'uranium en Afrique du Sud

le
0
(Commodesk) L'australien Gold One et le sud-africain Gold Fields viennent d'annoncer leur intention de s'unir afin de retraiter les résidus miniers de la zone de West Rand en Afrique du Sud. Ils espèrent ainsi pouvoir récupérer l'or et l'uranium issus d'au moins 60% des résidus miniers.

Une étude de la zone et des ressources sera achevée d'ici six mois et permettra de décider, ou non, d'une estimation de faisabilité avant la fin de l'année. Les deux miniers espèrent pouvoir traiter à la fois les anciens résidus de cette zone, où les premiers chercheurs d'or sont arrivés en 1886, et les récents déchets de leurs mines respectives.

Les réserves minières de Gold Fields et de Gold One dans la région s'élèvent à 4,5 millions d'onces d'or et 24.000 tonnes d'uranium pour le premier et 3,1 millions d'onces d'or et 20.000 tonnes d'uranium pour le second.

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant