Golan, le conflit syrien sur un plateau

le
0
REPORTAGE- La guerre civile en Syrie a réveillé ce front éteint depuis la guerre de 1973. Le plateau annexé par Israël est de nouveau régulièrement frappé par des obus, de plus en plus précis. Tsahal a fortifié sa défense et la mission des Casques bleus pourrait être remise en cause.

De notre envoyé spécial

Les obus ont recommencé à tomber sur le Golan. D'abord de façon sporadique, explosant ici et là dans les champs déserts. Puis, gagnant en précision, à proximité de véhicules de patrouille de l'armée israélienne ou de postes d'observation. Les Israéliens ont remis leurs troupes en état d'alerte, et fait remonter des chars et de l'artillerie sur le plateau.

Le nouveau ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a prévenu que l'armée riposterait à toute attaque et qu'Israël «ne laisserait pas s'instaurer une routine de tirs sporadiques» contre son sol. L'état-major a même réfléchi à se tailler en territoire syrien une zone tampon pour protéger...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant